Magazine En France

Régionales Haute-Normandie, Laurent Fabius pourrait se préparer

Publié le 03 mars 2009 par Vernon27journal

Fabius 1  Le Vern et Ségolène Il n'y a rien d'officiel et aucune décision n'est prise. C'est, pour l'instant, à l'état de réflexion, d'interrogation et d'échanges discrets. Laurent Fabius y réfléchit car, au fond, il y a de quoi. L'actuel Président du Conseil Régional de Haute-Normandie, Alain Le Vern, est dans une situation peu confortable, liée à quelques dossiers très controversés. L'on pourrait évoquer ceux concernant la SNCF. D'abord, l'idée de la réouverture de l'ancienne ligne Evreux-Louviers-Rouen. C'est plus qu'un tollé général dans une partie du Département de l'Eure. Ensuite sur la ligne Paris-Rouen-Le Havre, ce n'est guère mieux. Les nouveaux horaires et le cadencement imposés aux 3500 usagers de la région de Vernon par, à la fois, la direction de la SNCF et Alain Le Vern, est la pilule amer qui ne passe pas. L'autre élément qui ne plaide pas pour l'actuel Président de la Région est la candidature, officielle, de Bruno Le Maire à la présidence de l'exécutif haut-normand. Celui qui a réussi son "parachutage" dans l'Eure succédant à Jean-Louis Debré, vient d'obtenir l'accord de la direction nationale de l'UMP et l'aval les responsables régionaux de son Parti, tel Antoine Ruffenacht, pour conduire la liste UMP. Récemment nommé par le Président de la République au Secrétariat d'Etat aux Affaires Européennes, Bruno Le Maire s'apprête à en découdre avec Alain Le Vern. Ainsi, Conscient du danger, Laurent Fabius réfléchit à la situation. Le risque de perdre la Région (si toutefois la réforme des Collectivités n'intervient pas avant 2010 ce qui semble être le cas) est réel. Pour le réduire, qui mieux que l'ancien Premier Ministre de François Mitterrand? Personne dans les deux départements haut-normands, à ce jour. Perdre la Haute-Normandie serait pour le PS, en général, et Laurent Fabius en particulier, un coup dur pour ce "bastion". Car l'actuel Président de la Communauté d'Agglomération de Rouen n'a renoncé à rien. Il reste l'un des meilleurs dans la course à la candidature interne pour le rendez-vous de 2012 et il le sait. A suivre...

Photos: à gauche, Alain Le Vern avec Ségolène Royal au Zénith de Rouen le 24 février 2007, lors du meeting pour la présidentielle. A droite Laurent Fabius au même endroit, même motif , même punition.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vernon27journal 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine