Magazine

coucou du revoilou

Publié le 05 mars 2009 par Pjjp44
coucou du revoilou coucou du revoilou coucou du revoilou coucou du revoilou coucou du revoilou Bonjour tous les gens. Vous l'aviez sans doutes remarqué si vous êtes venu faire un tour par ici même ces derniers jours, le blogaillon sentait un peu le renfermé, voir même le réchauffé, cela n'avait rien à voir avec une crise identitaire ou parce que je fêtais les deux années d'existence de la maison- ben voui! mars 2007-mars 2009-un pluchain chat fait bien deux ! boudiou! et ça s'arrose nom d'une morgate à la sauce armoricaine! Ouai enfin on verra! si vous êtes pas trop sages! et puis c'est pas non plus présentement l'auchan du départ ou le char leclerc, vous savez le style grande distribution qui fait son anniversaire tous les trois mois pour faire la fête à votre porte-monnaie- ben non ici jj pas de ça - d'abord y'a rien à gagner dans le bourg même pas de lien publicitaire à clicouiller pour que je puisse me faire de la tune- les pubs éventuelles c'est du bénévolat de ma part et si jamais lorsque vous vous branchez sur les chroniques de l'estuaire y'a des fenêtres intempestives qui s'ouvrent, j'en suis désolé, c'est à cause de quelques gadgets qui trainent sur le blog et je vous conseille vivement de les boycotter, tant que je n'ai pas réussi à m'en débarasser. donc tout ça pour dire que ces jours ci, j'étions très occupé au point que je navet pas de temps à consacrer au clavier et ainsi ce qui explique cela, à savoir les nouvelles n'étaient plus vraiment de première fraîcheur. Mais tant pis pour vous, me voilà revenu, on vous aura prévenu, ça va chier des croquettes de poisson dans la darse où je m'y connais pas. et tout d'abord quelques infos-en vrac et en pagaille patrice de rennes m'a envoyé ceci: A l’occasion du 20e anniversaire de la Chute du Mur de Berlin, les étudiants de la section design graphique de LISAA-Rennes présenteront une série d’affiches à l’Institut franco-américain de Rennes.« Tous les hommes libres, où qu’ils vivent, sont citoyens de Berlin. C’est pourquoi, en tant qu'homme libre, je suis fier de dire : Ich bin ein Berliner !" : Partis d’un extrait de discours de John Fitzgerald Kennedy, les élèves ont travaillé plus généralement sur l’Europe, s’appuyant sur ce moment historique marquant la prise de conscience par les européens des notions de liberté, de tolérance, de différences, qui sont les fondements même de l’Union Européenne.Outre ce rappel du slogan de l’Europe « Unie dans la diversité », cette exposition est également un rappel de deux entités qui constituent l’Europe : Liberté et fragilité qui ont marqué la construction de ce territoire.A travers différents axes de travail, c’est principalement la vision de jeunes européens de 20 ans sur l’Europe d’aujourd’hui qui est abordée dans cette série d’affiches. Institut Franco-américain de Rennes 7, Quai Chateaubriand BP 90446 35104 RennesPartenaire : Institut Franco-américain de Rennes / La maison de l'Europe / LISAA. Merci de faire relayer l'information sur la toile ou sur papier.Patrice Guinche Directeur d'études Lisaa Rennes contact tel.02 99 79 23 79 mail. p.guinche@lisaa.com Blog des étudiants www.lisaa-line.blogspot.com autre chose, mireille nous signale que: LE CODELIB Saint-Nazaire (Comité de défense des libertés fondamentales contre les dérives sécuritaires) organise samedi 7 mars une manifestation à Saint- Nazaire à 15h devant le Tribunal si vous voulez + d'info allez sur le site http://www.codelib.info/ le collectif: 44= breizh lui nous rappelle que: "les six barbouilleurs volontaires poursuivis pour de la peinture et du goudron sur le palais de la région Pays de la Loire à Nantes, passeront au tribunal de Nantes le jeudi 5 mars à 14 heures. Nous invitons ceux qui le peuvent à se rassembler devant le palais de justice avant 13 h 45. Nous demandons aux magistrats de prendre en compte l'actualité de la Réunification dans leur jugement, et de relaxer les 6 barbouilleurs. Les 22 000 euros demandé par les Pays de la Loire® (pour trois ampoules decoaltar contre des panneaux) ne sont rien en comparaisons des millions d'euros d'argent public engloutis par la région pour assurer sa communication et son matraquage « ligérien ». Jacques Auxiette doit être responsable et assumer sa position politique et son engagement contre la volonté populaire des Bretons : qu'il paye de sa poche !Le 5 mars c'est aussi le jour de la remise du rapport Balladur à Sarkozy.L'action des barbouilleurs, la manifestation de soutien le 31 janvier,l'actualité autour de leur procès, se seront entremêlés avec l'action dela société civile et de certains élus auprès du comité Balladur, et prolongent toutes la manifestation du 20 septembre ayant réuni 10 000 personnes à Nantes en faveur de la Réunification. Cette unité d'action entre les différents niveaux de lutte au sein du front commun pour l'unité territoriale et les espoirs de Réunification qui auront pu naître de ce travail ces dernières semaines, témoignent de la solidarité à consolider au sein de ce front large et ouvert. À nous de savoir pousser hors de leurs retranchements les adversaires de l'unité de la Bretagne." Pour rester dans le sujet philippe nous propose une interview de jean-yves cozan conseiller général du canton d'ouessant concernant la réunification de la bretagne, c'est par là que ça se passe. (publié par l'abp) serge m'a fait parvenir un article du point (il en a de saines lectures -voix off...) :"Soucieux d'aider les chômeurs qui ont du mal à joindre leur conseiller Pôle emploi, des syndicalistes ou associations ont dévoilé sur leurs sites internet la ligne directe de certaines agences pour contourner le numéro d'appel unique, le 39 49. Interrogée par l'AFP, la direction a déclaré ne pas pouvoir "vérifier quantitativement d'un point de vue national" la réalité du phénomène, que "passer par des numéros directs n'amènera pas de plus pour les demandeurs d'emploi" et a précisé que les conseillers pouvaient donner eux-mêmes leur numéro direct. Depuis janvier, les demandeurs d'emploi s'adressent à un seul organisme, Pôle emploi, issu de l'ANPE et des Assedic. Cette fusion, censée simplifier les démarches, a entraîné une refonte de l'accès téléphonique, géré par un numéro unique qui oriente vers des services automatisés ou un conseiller disponible, qui n'est pas forcément l'interlocuteur habituel du demandeur. Or, selon Jean-Claude Kieffer du comité CGT-Chômeurs, "les gens ont énormément de mal à joindre quelqu'un, il faut rappeler plusieurs fois et quand ça décroche, ils sont baladés". Un militant du comité a publié sur son blog le numéro des agences bretonnes (http://cgtchomeursrebelles56.blogspot.com/). Le site Actuchomage de l'association Apnée critique aussi la "galère" et la "déshumanisation" générées par le 39 49 et met en ligne les numéros fixes de plusieurs agences, à utiliser "avec modération", "pour les chômeurs qui souhaitent joindre plus sûrement leur conseiller". "Le 39 49 ne fonctionne pas bien. Quand les gens arrivent enfin à joindre quelqu'un, ils passent un savon à l'agent qui répond. Ou bien, ils viennent directement se plaindre dans les agences, et cela crée des incidents", déplore Jean-Marc Cavagnara, secrétaire CFDT du syndicat interrégional Méditerranée. Pour Joseph Meunier, délégué Snap en Auvergne, ce numéro unique a anéanti les efforts menés pour personnaliser davantage le suivi des demandeurs d'emploi, avec l'instauration progressive du suivi mensuel depuis 2006. "On misait sur la relation personnalisée entre le demandeur d'emploi et son référent. Maintenant, c'est plus compliqué, même pour les entreprises qui veulent déposer des offres", dit-il." Et maintenant un communiqué de l'association les 7 soleils: Notre prochain rendez-vous Vendredi 6 mars 18 h , conférence Tintin, Hergé, une traversée du XXe siècle Le mois de janvier 2009 a été marqué, dans le monde tintinophile, par deux événements : le 80e anniversaire du début des aventures de Tintin, le 10 janvier, et, le 26 janvier, le démarrage du tournage par Steven Spielberg, l’auteur d’Indiana Jones, du premier des trois films qui seront tirés des aventures de Tintin. Hergé, son créateur, a fait de Tintin un témoin de son siècle. Agent de propagande dans ses toutes premières aventures, Tintin devient, au cours des troubles années trente, un témoin actif qui prend le parti des faibles et des opprimés et s’emploie à dénoncer les fauteurs de guerre : compagnies pétrolières, marchands d’armes et affairistes. Pendant la période de guerre, Hergé contourne les rigueurs de la censure en emmenant son héros, et ses lecteurs, sur le territoire qui lui paraît encore neutre à l’époque : la mer. La mer apporte un marin : le capitaine Haddock, un savant génial et sourd, le professeur Tournesol, et une splendide demeure qu’ils n’ont plus envie de quitter : le château de Moulinsart. C’est désormais dans les relations au sein de cette famille -bientôt élargie à la Castafiore- et dans celles entre cette famille et son époque qu’Hergé puise les ressorts de la seconde moitié de son œuvre ; en faisant figure de visionnaire (l’aventure lunaire) ou en transfigurant dans son récit son propre désarroi (Tintin au Tibet). Conférence, illustrée par un diaporama, de Jean-Claude Chemin, président de l’association Les 7 Soleils, vendredi 6 mars à 18 h, à la médiathèque Etienne Caux, rue Auguste Lechat, à Saint-Nazaire.Entrée libre et gratuite. et puis on termine en musique avec la nouvelle star (merci olivier) nota bene et cie les illustrations proposées ce jour proviennent des sites dont on a causé dans les articles et la photo d'ouverture est de philippe qui scrute le front de mer comme son ombre.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pjjp44 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte