Magazine Culture

Après

Par Alain Bagnoud
Poussin, Le Christ et la femme adultère
C'est fait. Du mieux que je pouvais le faire.
Les néons alignés comme les lignes blanches des autoroutes désignent l'avenir. En gros. Un endroit lointain dans la nuit, au-dessus des collines où sont bâties les villas des riches.
Finalement, j'ai aimé participer à cette émission. Le côté confortable du studio violemment éclairé dans la nuit, la petite bulle, et tout le reste annihilé.
Il y a eu ensuite cette fille en face de moi qui m'a donné moins que mon âge à cause de l'obscurité, de l'excitation de la soirée, le vin, des petites flatteries aimables. Comme si paraître plus jeune donnait un surplus de valeur. Faire trente-cinq ans quand on en a quarante. Quatre-vingts quand on en a cent.
Puis dans les couloirs, j'ai vu cet islamiste médiatisé, interdit d'enseignement parce qu'il prônait la lapidation des adultères, et plus loin, trois femmes voilées avec un homme barbu. Mais ni le rappel des cailloux ni rien n'est suffisant, ce soir, pour que mon bien-être baisse.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alain Bagnoud 665 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines