Magazine Cinéma

Critique : Ce que pensent les hommes

Par Jango
Metropolitan FilmExport

Synopsis :

Ce que pensent les hommes est une réjouissante comédie romantique qui dresse un portrait provocateur, hilarant et libérateur de l'incompréhension entre hommes et femmes. Tandis qu'un groupe de jeunes femmes brillantes, originales et extrêmement déterminées s'efforcent de déchiffrer le langage amoureux, elles nous entraînent dans une réjouissante quête éperdue du grand amour...
Une chose reste certaine : s'il ne vous appelle pas, s'il ne couche pas avec vous, s'il est marié à quelqu'un d'autre ou s'il couche avec une autre... il y a de grandes chances qu'il ne s'intéresse pas à vous !
Justin Long et Ginnifer Goodwin. Metropolitan FilmExportBradley Cooper et Ben Affleck. Metropolitan FilmExportGinnifer Goodwin, Jennifer Aniston et Jennifer Connelly. Metropolitan FilmExport
Critique :
A regarder l’affiche et ses nombreuses stars, on est en droit de se dire qu’avec Ce que pensent les hommes, nous allons peut-être découvrir le Love Actually à l’américaine. Sortie en pleine semaine de St Valentin (malin), le film de Ken Kwapis surprend sur plusieurs points. Premièrement, la durée de 2h10 pas du tout conventionnelle pour le genre et a de quoi en rebuter certains. Par je ne sais quel miracle, Kwapis arrive à nous les faire passer avec une facilité déconcertante.
L’autre point marquant est bien évidemment la véritable profusion de stars permettant au film de créer le buzz autour de lui. En effet, un petit listing suffit à prendre la mesure de la chose :
Jennifer Aniston, Drew Barrymore, Jennifer Connely, Justing Long, Ben Affleck, Scarlett Johansson, Ginnifer Goodwin ou encore Bradley Cooper. Du très lourd en quelque sorte et l’assurance de remplir les salles à minima par leurs fans.
Si le film s’est purement et simplement fait incendier par la critique presse, la faute à un classicisme déconcertant, il n’est reste pas moins plaisant à regarder.
A la manière d’un Love Actually, Ce que pensent les hommes se place du point de vue féminin et tente avec plus ou moins de réussite de classifier les hommes selon leur approche sentimentale. Entre celui qui trompe sa bien aimée, celui qui large après la première nuit, celui qui ne veut pas se marier, ou celui qui a peur de ses sentiments, on a l’impression de voir un portrait sclérosé des hommes, digne d’une réflexion de préadolescente.
Jennifer Connelly et Ginnifer Goodwin. Metropolitan FilmExportScarlett Johansson et Kevin Connolly. Metropolitan FilmExport
En parallèle, les personnages féminin obéissent aux même stéréotypes : la sulfureuse, la jalouse, la romantique désespérée…Bref, on ne va pas bien loin dans la créativité.
Ceci étant, on arrive assez bien à se prendre au jeu puisque chacun des acteurs/trice connait un capital sympathique aux yeux des spectateurs du sexe opposé. Les filles se délecteront devant les représentant de la gente masculine tandis que les hommes seront sous le charme des deux Jennifer ou de Scarlett qui tend de plus en plus à jouer des rôles de fille facile pas hyper futée.
Le montage alterne les séquences entre les différents couples ce qui permet de maintenir notre intérêt jusqu’à la dernière partie. Néanmoins, il aurait été intéressant je trouve d’ajouter un brin de folie ou d’originalité puisque très rapidement, l’impression de tourner en rond se fait sentir. Les issues de chacune des histoires demeurent prévisibles même si quelques retournements de situation (toute proportion gardée, on reste dans une comédie) tentent vainement de nous surprendre.
Ce que pensent les hommes est une comédie aseptisée conçue quasi exclusivement pour vous mesdemoiselles, un patchwork de tout ce qui a été déjà fait mais en moins bien, mais qui part un casting 5 étoiles arrive à peu près à sauver les pots cassés. C’est déjà ça !
Passable mais regardable sans trop d’ennui.
Plus d'infos sur ce film  

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jango 693 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte