Magazine Culture

Compte-rendu du concert de Jeremy Jay, le 09/03 au Saint-Ex (Bordeaux)

Publié le 10 mars 2009 par Mikatxu @crystalfrontier
Jeremy Jay - Concert Saint-ExLa venue de Jeremy Jay devait manifestement beaucoup à la pugnacité d'Aymeric de Bordeaux Rock, visiblement fan de l'artiste américain, qui s'apprête à sortir bientôt "Slow Dance", son deuxième album, après "A Place Where We Could Go". Jouissant d'une belle côte dans la sphère indie, l'occasion était belle de vérifier les espoirs placés en lui.
Compte-rendu du concert de Jeremy Jay, le 09/03 au Saint-Ex (Bordeaux)Pour ouvrir le concert, outre Martial Jesus Selector, qui passait des disques de K Records (label de J.Jay), il y avait le duo Corde Brève, qui eux aussi devraient sortir un disque, prochainement sur Vicious Circle. Toujours aussi bons (3è fois que je les voyais), ils sont également de plus en plus affirmés, les chansons gagnant pour le coup en épaisseur. J'ai vraiment hâte d'entendre l'album...et de les voir aussi sur plus de 30 minutes.
Le MySpace de Corde Brève
Compte-rendu du concert de Jeremy Jay, le 09/03 au Saint-Ex (Bordeaux)
Compte-rendu du concert de Jeremy Jay, le 09/03 au Saint-Ex (Bordeaux)Une pause, quelques titres de K Records plus tard, hop, Jeremy Jay entre sur scène, accompagné de deux acolytes. Le trio batterie-basse-guitare est épaulé par un clavier / console d'effets. Le songwriter est apparemment dans une grande forme, blaguant, bougeant et n'hésitant pas à impliquer le public. Et si je n'avais été pas entièrement convaincu par ce que j'ai entendu de "Slow Dance", l'effet fut rigoureusement différent hier soir. "We Were There", "Gallop" gagnent ainsi en rapidité, portés par la basse omniprésente et le charisme de Jay, qui chante, se dandine, joue de la guitare avec un entrain qui fait plaisir à voir et entendre. Il ya toute une foule de pépites pop, comme "Breaking the Ice", et malgré les problèmes de son pour Jay (qui se plaindra des retours tout le concert), le trio carbure bien, sans ratés, géniaux dandys d'une pop racée et légère à la fois. "Will You Dance With Me ?" est un vrai tube potentiel, plein d'humour, comme si Supergrass était né de l'autre côté de l'Atlantique, "Lite Beam" amène même une  légère touche de funk quand "Winter Wonder". est un mid-tempo pop entrînant au possible. Bref, il n'y a rien à redire, Jeremy Jay a une classe et une flamboyance qui lui permettront de durer : à voir et à écouter.
Le MySpace de Jeremy Jay
Chronique sur Des oreilles dans Babylone de "A Place Where We Could Go"

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mikatxu 904 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines