Magazine Culture

Le film va faire un malheur, Georges Flipo

Publié le 15 mars 2009 par Antigone

LEFILMVAFAIREUNMALHEURAlexis a réalisé un film dont il peut être fier, intitulé Zoubeida l'Africaine. Lors d'un festival, son oeuvre est en lice pour l'obtention d'un prix. Orgueilleux, ambitieux, sûr de lui, un peu naïf aussi, le cinéaste accepte au dernier moment de le présenter lors d'une avant-première, à l'intérieur d'une prison. L'un des détenus, Sammy, malfrat notoire, rempli d'admiration, le coince en fin de séance et le presse de faire un film sur sa propre vie. Alexis esquive mais le truand n'aura de cesse de le harceler. Alexis deviendra alors, malgré lui, le coach et la victime d'un scénario dont il ne maîtrise plus rien.

Afin de rassurer Georges Flipo en préambule, je dois dire que son livre m'a beaucoup plu. Effectivement, le héros du roman - ou plutôt anti-héros -, Alexis, n'est pas très sympathique et ses complices non plus (si l'on en croît ce récit, le monde du cinéma et de la publicité semblent abriter en son sein de drôles d'égos et d'ambitions pas vraiment glamour). Ceci étant dit, j'ai retrouvé avec bonheur, la verve, l'humour, la qualité et la maîtrise d'une écriture déjà rencontrée chez Ulysse. L'évolution du personnage de Sammy est intéressante, sa relation avec l'ex-amie d'Alexis aussi, le scénario est original. Alors effectivement le désenchantement de l'histoire peut bien paraître un brin familière mais j'ai passé un bon moment avec elle, et il me semble, tenez, que ce livre ferait un très bon film !

Un extrait...
"- Et qu'est-ce qu'il me veut, le juge ?
- La même chose que nous : il veut savoir ce que vous êtes pour Sammy Raggi. Il est curieux, le juge. Nous aussi, excusez-nous.
En disant cela, Viard avait balayé de son petit bras le désordre répandu.
Alexis, lui faisait l'inventaire de tous les mensonges et de toutes les omissions possibles. Il était innocent, donc en position de faiblesse : il allait mal s'expliquer. Il se demandait donc jusqu'où aller dans l'aveu. Sur quel palier de vérité fallait-il tenir position ? Il y en avait tant, une échelle infinie qui lui semblait descendre jusqu'aux enfers. Il s'arrêterait au premier barreau, cela suffirait.
- Monsieur Pirief, reprit Viard, avez-vous déjà entendu parler de la PNL, la programmation neuro-linguistique ? Quand vous préparez un mensonge, évitez de bouger vos mains, ne faites pas de grimaces, elles vous trahissent. Ne serait-il pas plus simple de dire la vérité ?
De la PNL ! Le type avait dû lire un
Que sais-je ? ou un article dans Ca m'intéresse. Alexis n'allait pas se laisser impressionner. Mais soudain, il ne savait plus comment poser ses bras, ses mains. Il fut tenté de se gratter l'oreille avec le genou, juste pour embêter le flic : ça signifiait peut-être quelque chose.
- Nous allons vous aider en posant des questions faciles, continua Viard. Et d'abord, comment avez-vous connu Sammy Raggi ?"

bouton3
  Note de lecture : 3.5/5

Le blog de Georges Flipo - La lecture de Florinette - Celle de cathulu - L'avis de Lily - Liliba l'a lu aussi - Pour finir, vous trouverez ici un article de Georges Flipo qui renvoie vers d'autres avis...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antigone 5421 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine