Magazine Culture

Harkis, synthèse après 47 ans après le traité de la Honte du 19 mars 1962

Publié le 15 mars 2009 par Jeunenormandie

par Djamel, petit fils de Harki

Mesdames, Messieurs,

Harkis, synthèse après 47 ans après le traité de la Honte du 19 mars 1962

Je tiens à vous dire mon point de vue sur le débat des Gouvernements sur les rapatriés et plus particulièrement sur les harkis. Mon grand père a été le témoin direct d'une guerre qui, pendant de très nombreuses années, n'a pas dit son nom ( évènements, guerre, maintien de l’ordre… ). Il a été l'acteur impliqué, et parfois mal compris, après temps d’années il compris dans les années 80 que les efforts parlementaires n’ont pas été à la hauteur, d'abord pour reconnaître cet état « de guerre », ensuite pour offrir à nos concitoyens une date officielle de commémoration.

Permettez-moi tout d'abord de reconnaître, aujourd’hui, quelques timides avancées de la solidarité nationale en faveur des rapatriés. Tout d’abord, un engagement qui a pour but que de permettre à la nation tout entière d'exercer son devoir de mémoire à l'égard non seulement des morts et blessés du conflit algérien, mais aussi du traumatisme réel qu'a constitué l'exil des Français d'Algérie.

Permettez-moi tout d'abord de reconnaître une volonté de garantir la poursuite de la solidarité nationale en faveur des rapatriés et ceci grâce aux combats de certaines associations. La création de la mission interministérielle aux


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeunenormandie 440 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines