Magazine Cinéma

Control

Par Elgade

Control est le nom du film retraçant la vie de Ian Curtis, le chanteur du groupe anglais Joy Division, depuis son adolescence à sa mort.  Ce film, réalisé par Anton Corbijn (son seul et unique by the way) et adapté du roman Touching From A Distance (écrit par la veuve de Curtis, également co-productrice du film) a été présenté au festival de Cannes 2007  et a reçu un accueil assez enthousiaste.control

Le film retrace principalement la vie du chanteur charismatique et ne tourne pas essentiellement sur la musique ni le groupe en lui-même. Filmé en noir et blanc, il dépeint avec drame les conflits qui habitaient ce jeune mélomane, déchiré entre ses deux amours, sa vie de musicien et ses crises d’épilepsie (dont la violence fait vraiment flipper dasn le film!). Tout est dit dans le titre, Control, car tout est à base de contrôle ou non de sa vie (le titre est tiré de la chanson  She’s lost control) , de comment se placer entre deux vies impossibles à concilier, de contrôle de son corps entre crises et danse macabre au milieu des concerts…

control1

Le film est servi par des acteurs peu connus mais remarquables d’efficacité: Sam Riley (24H Party People) est Ian Curtis, Samantha Morton (In America)joue son épouse et l’amante Annick Honoré représentée par Alexandra Maria Lara  (La Chute), tous trois forment ce tryptique amoureux d’où ressort rêves et désarroi.

control2

Je ne connaissais ni la musique de Joy Division, ni ces acteurs mais j’ai été vivement touché par la grâce des sentiments et la véracité d’un tel conflit intérieur, certes dans ce cas pousé à l’extrême (le génie et la folie s’entremêlent avec brutalité tout au long du film) et dramatiquement interprétés, le tout dans une Angleterre des années 70 qui vous pousse à adopter cette culture Rock / Punk.

La voix du chanteur est hyper étranger, caverneuse et tellement adulte (il est quand même mort à 23 ans!!), et la musique punk très psychotique, mais vaut le détour: Love will tear us apart, Disorder, Transmission

control_concert

Ah ces génies, toujours là pour nous rappeler la beauté des choses importantes! En gros un très bon film, mais attention, ça peut foutre le cafard !!

Menzo

coupdecoeur1


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elgade 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines