Magazine Culture

Arcanes et ravages du tourisme sexuel

Publié le 16 mars 2009 par Jeunenormandie
source:O.N.G. - Extrême-orient(é)

cam

Le tribunal correctionnel de Colmar a entendu, hier, Hélène Paillard, membre de l’ECPAT, un réseau international de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants. La jeune femme a apporté un éclairage global sur le procès, expliquant qu’il y avait eu « un déplacement » du tourisme sexuel de la Thaïlande vers le Cambodge après un durcissement de la loi thaïlandaise. Elle a précisé que la loi cambodgienne était aussi sévère, mais que son application était « difficile » au regard de « la corruption et du manque de formation des policiers ». Aujourd’hui, les touristes sexuels préféreraient aller au Cambodge, « ayant moins de risque d’être punis ».

Hélène Paillard a décliné les différentes sortes de touristes sexuels au Cambodge. « Il y a ceux qui résident plus ou moins sur place et qui font du grooming: ils vont dans un village, se lient d’amitié avec une famille, proposent de payer la scolarité ou les soins pour les enfants afin de préparer petit à petit l’enfant à l’abus sexuel, tout en étant déculpabilisé. Ceux qui font de courts séjours vont dans des bordels ou avec des enfants prostitués des rues. C’est l’affaire d’aujourd’hui. ».
La jeune femme a indiqué…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeunenormandie 440 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines