Magazine Beaux Arts

Festival du film asiatique de deauville 1/2

Par Elgade

visuasia2009

Si nous avons manqué le 10ème anniversaire aux couleurs du Japon, nous avons joué pieds et mains pour assister à l’édition 2009 ! Depuis Bayonne, le chemin parcouru est long certes, mais vaut le détour sachant la mine d’œuvres asiatiques que nous ne verrons probablement jamais distribuées en France… Deauville est une station balnéaire surtout connue dans le monde du cinéma pour son festival américain en septembre, pour sa dose de mondanité sous les flashes de célébrités du continent hollywoodien. Peu auront eu l’écho d’un festival discret, humble et surtout multiculturel que nous offre celui du film asiatique en pleines giboulées de mars !

dsc00021

C’est avec un immense bonheur et une surprise imprévisible que nous découvrons pour la 1ère année un soleil brillant et généreux à la douceur soporifique (parfait pour la sieste après ingestion fanatique des très renommées tartes de la Grand Mère locale – inoubliables !). 2009, très bon cru pour le climat, les sorties by night (petit concert dans Irish Pub qui va bien), les sea-side walking, le cheap shopping (du Boss, du Vuitton, du Dior, et du bijou à 15mil) et aussi le confort (rénovation luxueuse de l’hôtel !).

dsc00018

Côté festival, les nouveautés de cette édition nous amènent à croire que le budget a nettement été revu à la baisse (anticipation d’une éventuelle crise qui pourrait être probablement économique, ah bon ?!) : terminé le Village Asia et ses manifestations culturelles, ses expo et ses dégustations de produits asiat’ locaux, et surtout, terminées les 3 salles de projection (auront limité la distribution à 2 salles – CID et Casino pour ceux qui connaissent). Le nombre de films est donc revu forcément à la baisse (mais reste tout à fait honorable puisqu’au nombre de 32) et probablement leurs coûts associés pour Deauville (petits films, réalisateurs peu connus) . La programmation s’étale sur 4 jours (du jeudi au dimanche) et les sections sont inchangées :

- Hommage : cette année Lee Chang Dong, ont monté d’ailleurs en son honneur une Master Class en sa présence sur son œuvre (Peppermint Candy, Oasis, Secret Sunshine) et on ne pourra qu’applaudir cette nouvelle initiative (qui a eu un franc succès d’ailleurs) qui promeut enfin un contact plus direct entre le spectateur et l’artiste (créneau un peu court qui n’a pas permis de faire participer le spectateur au débat – peut-être l’année prochaine ?) ;

lee-chang-dong

- Regards : Lee Yoon-Ki notamment réalisateur de Ad Lib Night qu’on avait vu à l’édition 2007) ;
- Competition (11 films) : on pourrait la comparer à la sélection officielle qui concourt notamment pour le Lotus du Meilleur Film (Grand Prix), le Lotus du Jury (Prix du Jury) et le Lotus Air France (Prix de la Critique Internationale) ;
- Action Asia (5 films) : une autre sélection uniquement composée de films d’action à laquelle un second Jury devra élire le Lotus Action Asia (Grand Prix Action Asia) ;
- Panorama (10 films) : riche sélection pour le plaisir des festivaleux dans lequel on retrouvera cette année l’Oscar du Meilleur Film Etranger (Departures).

dsc00020

Et donc 2 Jury distincts (assez bizarre oui) pour les 2 sélections. On retiendra dans le Jury 2009 les noms de Bruno Dumont (Flandres),Vincent Elbaz, Ludivine Sagnier (pour la seconde fois), Xavier Gens (Hitman) et beaucoup d’autres (7 personnes pour la Competition et au nombre de 6 pour Action Asia).

Dans l’Histoire de ce festival à travers cette dernière décennie, on pourra noter que certains Grand Prix décernés ont révélé de grands films assez connus aujourd’hui comme JSA (de Park Chan-Wook, en 2001), Failan (de Song Hae-sung, en 2002), Blind Shaft (de LI Yang, en 2003), ou encore Dog Bite Dog (de Cheang Soi, en 2007).

Un Festival à l’humilité touchante et de qualité historique qui vous permettra de rencontrer une mixité culturelle très riche dans un cadre pas désagréable (même si le délocaliser dans le Pays Basque ne me paraît pas foncièrement être une mauvaise idée…). En espérant que cette tradition se perpétue à travers les années (de crise) - on croise les doigts…

C.

NB : Un rapide topo des films visionnés suivra par la suite – be patient !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elgade 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte