Magazine Internet

Cao Ni Ma : une contre-attaque sémantique en Chine

Publié le 16 mars 2009 par Lilzeon

Citoyens !

J’imagine que vous avez tous lu la contre-attaque sémantique menée par des citoyens Chinois:

“A la seule lecture, cela ne veut strictement rien dire d’autre. Mais attention à la prononciation : cao ni ma (« herbe-boue-cheval ») est aussi, phonétiquement, la pire des injures en mandarin. Un « nique ta mère » d’avant le rap et les banlieues. Dire caonima à un Chinois, c’est s’exposer à de sérieux ennuis. C’est pourtant une bestiole adorable, croisement entre un lama des Andes et une chèvre de Mongolie.
La chanson qui l’a lancé raconte qu’il vivait paisiblement dans le désert de Male-Gobi (que l’on peut prononcer « sexe de ta mère »). Jusqu’au jour où des crabes de rivière ont débarqué et ont commencé à lui manger l’herbe sous la langue. Les méchants crabes s’appellent hexie, à la fois « rivière crabe » et « harmonie » en mandarin. Comme chacun sait, du moins en Chine, « harmonie » est le mot préféré du président Hu Jintao depuis le séminaire des dirigeants et cadres principaux du Parti communiste chinois (PCC), en 2005. En République populaire, la société est harmonieuse, la politique est harmonieuse, les dirigeants sont harmonieux. Même les crabes qui menacent les gentils caonima. Heureusement, ceux-ci sont « vifs, intelligents » et courageux : « Les crabes de rivière ont fini par disparaître », dit la chansonnette truffée d’allusions graveleuses qui tourne sur Internet.”

Enseignement intéressant pour nous citoyens, sur nos capacités à réagir contre la censure :

The attack on censorship is three-pronged. First, it is an ‘in your face’ message to the Chinese government that whatever method they employ to censor, it can be defeated raising the question whether any of this effort is worth it to stop the propagation of words and ideas. Second, it encourages the population of China to ridicule the government’s efforts at censorship and join the opposition to it, and finally, it is an embarrassing (for the Chinese government) reminder to the rest of the world that China censors the contents of the internet that is available to its population.

Dans notre modernité liquide, les moyens de révolte, de clamer des opinions anti-conformistes sont “solubles” dans les nouveaux médias, dans le web social. La bonne nouvelle est qu’on peut faire trembler ou fléchir le storytelling d’Etat s’il ne correspond pas à nos réalités.

Ce qui est fort dans cet exemple chinois : la clandestinité peut désormais faire “buzz” aussi puissamment qu’un clip de Britney Spears.


Merci à Constance aka MlleWinnie pour l’info.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Modèle réduit de Chine

    Modèle réduit Chine

    Il y a quelques temps, KenGrok de la Communauté Google Earth se baladait (via Google Maps) dans la région du Huangyangtan en Chine et il est tombé sur un... Lire la suite

    Par  Julieng
    INSOLITE, INTERNET, PHOTOS INSOLITES
  • Le porno banni en Chine

    Le gouvernement chinois a commencé à bloquer, dès la fin du mois de juin, l'accès au site Google sur certains ordinateurs, accusant le moteur de recherche... Lire la suite

    Par  Recrrr
    ASIE, INTERNET, MÉDIAS, RÉGIONS DU MONDE
  • Rouges de Chine 01

    La lumière ici filtre à travers les claies jalousies entrouvertes sur des temps abolis ton visage effacé en arrière-saison du ciel Derniers Commentaires... Lire la suite

    Par  Angèle Paoli
    CULTURE, LIVRES
  • Rouges de Chine

    >>>>Avant-propos Retour au répertoire de octobre 2008 » Retour Incipit de Terres de femmes Lire la suite

    Par  Angèle Paoli
    CULTURE, LIVRES
  • Rouges de Chine 06

    Porte mi-close sur les nuits et les jours le dragon veille à l’orée du printemps le temps céleste fuit devant toi et jamais ne le retiendras à suivre D.R.... Lire la suite

    Par  Angèle Paoli
    CULTURE, LIVRES
  • Rouges de Chine 07

    La roue de fortune s’est sur toi refermée ― de toi à nous regret après regret ― tourne le temps et tourne la chanson du temps la roue demeure le rouge au rouge... Lire la suite

    Par  Angèle Paoli
    CULTURE, LIVRES
  • Rouges de Chine 08

    Du printemps à l’automne les couleurs sur les murs s’émoussent la lenteur bruisse sur les murs l’indicible soudain se tait la tristesse égarée se lasse la... Lire la suite

    Par  Angèle Paoli
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Lilzeon 1524 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine