Magazine Conso

Le riz violet

Par Christell

riz-rouge71-web

Chez moi, c’est difficile que le riz ne fasse pas au moins une fois dans la semaine office de déjeuner ou de dîner. Pour dire, c’est l’aliment qui ne fait jamais défaut dans mes placards. Certains ne jurent que par les pâtes, moi c’est le riz. Pilaf ou au rice cooker, au curry, à la tomate, ou au safran… ce ne sont pas les idées qui manquent pour changer du traditionnel riz blanc.
En plus, on l’accommode facilement et il se marie avec tous les plats d’origines diverses. Pour ma part, j’ai une nette préférence pour le Basmati à cause de son parfum et de sa tenue bien ferme pendant la cuisson. Il ne me viendrait jamais l’idée d’acheter du riz Uncle Ben’s !
Le riz violet que voici a bien piqué ma curiosité, j’avais bien envie de voir à quoi cela ressemblait.
Pour vous donner une petite idée, il s’agit d’un riz qui devient naturellement violet après cuisson. Il est cultivé sur le plateau de l’Isan (au nord- est de la Thaïlande) et préparé les jours de fête et suivant les villes de Thaïlande, on le trouvera cuisiné différemment ex : pour les desserts à Bangkok.
Le « mix » d’Alter Eco est composé à 50% de riz thaï et à 50% de riz violet, ce qui explique les deux couleurs. Le grain est court et devient gluant à la cuisson.

riz-rouge

Pour une première, autant faire simple donc je l’ai préparé dans mon cuiseur. On fait comme d’habitude 1 verre de riz pour 2 verres d’eau. J’y ai rajouté un Kub Or pour avoir un peu plus de saveurs.


Verdict ?
Eh bien, la couleur est plus que frappante ! Les grains se sont transformés en un violet très prononcé limite noir. Il ne colle pas et l’aspect un peu gluant ne dérange en rien. Par contre, au goût c’est autre chose. J’ai été un peu déçue car il est resté légèrement dur c’est une chose qui passe difficilement chez moi.
Au final,
je pense le cuisiner différemment. Peut-être un risotto avec tout plein de choses colorées pour contraster. C’est un riz qui a besoin d’être relevé donc il ne faut pas lésiner sur les épices en comparaison avec le riz blanc qui peut se manger tel quel.

Pour le servir, j’ai fait quelques brochettes de pouletricotta – champignons en m’inspirant d’une des recettes de Donna Hay du livre « Poulet » que j’avais déjà présenté là.

riz-rouge82-web

Bref ! Tout ça pour dire que si vous aimez : les découvertes culinaires, le riz et épater vos amis quand vous invitez, le riz violet est le bienvenu.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Guillaume
posté le 26 juin à 11:02
Signaler un abus

Le riz violet garde naturellement son croquant après cuisson, mais je vous conseille de le faire tremper comme c'est le cas en Asie du Sud-Est pendant plusieurs heures. Le riz, la céréale la plus consommée au monde, est la bases alimentaire de plusieurs milliards de personnes. Il est l'objet de nombreux rites et cérémonies. Le riz violet est une des nombreuses variétés de riz cultivés en Asie. Les grosses firmes de l'agro alimentaire ne se sont jamais intéressées aux riz de terroirs, cela changera peut-être mais je ne sais pas si ça sera une bonne chose pour les paysans. Des centaines voire des milliers de variétés, fruits de la sélection méticuleuses des paysans sur plusieurs générations, proposent des riz adaptés aux terroirs, aux sécheresses dans certains endroits, et bien résistants. Ces semences doivent rester le patrimoine de l'humanité et non être brevetées afin que des grosses firmes du génie génétique s'emparent de leur génome et ainsi devenir propriétaire de semences.

A propos de l’auteur


Christell 24 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines