Magazine Beaux Arts

Hommage à Bashung

Publié le 16 mars 2009 par Sheumas

Petite parenthèse dans la série sur « la grammaire est une chanson douce » pour rendre hommage à un grand artiste...

   J’avais aussi à ma façon « ma petite entreprise », mais je n’avais pas pensé qu’on pouvait lui donner ce nom... Elle ne s’appelait pas Gaby mais à cause d’elle, moi aussi « j’étais perdu, je faisais qu’des conneries ».

   J’avais pas trouvé le mot « vertige » pour nommer le vertige des sens et de l’amour, mais il a allumé la mêche. Le vertige et toute l’essence....

   Et dans ces volutes que cultive le dandy, il y avait la « nuit bleu lavasse de la paire de Lewis », « le ciel tatoué », « le parfum sur la corniche, les lacets, le gravier, et, dans l'air du soir, la Chrysler qui s'envole dans les fougères et les nénuphars »....

   Sur le ciel olympique de mes idoles, je lance le disque « Bleu Pétrole » « où le rose a des reflets bleus », où l’essence fait explosion.

Hommage à Bashung


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sheumas 243 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog