Magazine Culture

Descartes rencontre Terminator : Je pense donc I'll be back

Publié le 17 mars 2009 par Actualitté
Enseigner ou découvrir la philosophie ne devrait plus être une corvée pour les professeurs ni les élèves, et moins encore pour les cinéphiles avec la sortie d'un livre plutôt dément : Terminator and philosophy, I'll be back, therefore I am. Confronter Descartes à Terminator, voilà vraiment l'idée du siècle pour vulgariser la pensée cartésienne ?
Si la couverture à tout du blockbuster cinématographique, il s'intègre avant tout dans une collection de douze titres publiés par l'éditeur William Irvin, dans un format poche. Si celui-ci est à venir le 12 mai prochain, la collection a, elle, débuté en 2006. « Nous aimons dire que les livres parlent de culture pop aux amateurs de culture pop », précise l'éditeur.
Mais dans chaque titre, les universitaires étrangers et américains tentent de répondre aux grandes questions philosophiques en évoquant Platon et Nietszche, s'appuyant sur les univers du jeu vidéo, de la télévision ou du cinéma, et on en passe. Un prochain titre portera sur la morale, et l'on pense immédiatement à Kant, avec pour titre : Are vampires morally absolved if they kill only animals and not people?
Pour l'éditeur, ce recours à la culture populaire permet au public non averti de mieux saisir les principes philosophiques tout en montrant au grand public que la philosophie peut s'intégrer à notre quotidien, et qu'au contraire, elle en fait intrinsèquement partie. Une idée partagée par un autre universitaire américain qui avait, dans un livre, rapproché Le magicien d'Oz, de Platon, Hegel et Kant...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine