Magazine Culture

La British Library accuse le coup : 9000 ouvrages manquants

Publié le 17 mars 2009 par Actualitté
Coup dur en effet pour la prestigieuse British Library dont la gestion ressemblerait en effet ? un gruy?re, puisqu'au dernier inventaire, 9000 livres seraient aux abonn?s absents et pas des moindres. On parle ainsi de trait? datant de la Renaissance sur la th?ologie et l'alchimie, d'un texte m?di?val sur l'astronomie ou encore de premi?res ?ditions du XIXe et XXe si?cle et enfin d'une ?dition de luxe de Mein Kampf, livre publi? en 1939, et qui fut ?dit?e pour le 50e anniversaire de la naissance d'Hitler.
Vol?s les livres ? Probablement pas. M?me si l'on se souvient de l'affaire du d?coupeur de pages de livres rares, il semblerait plut?t que les ouvrages aient ?t? ?gar?s dans les 650 km d'?tag?res bien que certains livres n'aient pas ?t? consult?s depuis plus d'un demi-si?cle. D'autres ouvrages, comme Lawful and Unlawful Usurie Amongest Christians r?dig? par Wolfgang Musculus, th?ologien allemand du XVIe si?cle, est ?valu? ? 20.000 ? n'ont pas ?t? aper?us depuis plus de deux ans.
Une vache n'y retrouverait pas ses petits...
La biblioth?que tente donc de convaincre que la plupart des livres ont simplement trouv? une autre place que celle qui leur ?tait attribu?e et qu'il ne faut pas s'inqui?ter de la situation. Jennifer Perkins, en charge des enregistrements, plus de 3,5 millions d'ouvrages sont consult?s et apport?s chaque ann?e et il suffit de trois fois rien pour que le rangement ne soit en retour pas effectu? au bon endroit.
Si l'on prend tr?s au s?rieux les mesures de s?curit? au sein de l'?tablissement, mais au quotidien, le rangement des livres peut parfois poser quelques probl?mes. Pour Keith Rathmill, responsable de la s?curit?, le chiffre est au contraire tr?s faible : selon lui, une petite biblioth?que avait r?cemment annonc? avoir perdu un cinqui?me de son catalogue en quatre ans. La BL peut ainsi s'estimer heureuse, parce que la situation est parfois pire ailleurs.
De l? ? s'en f?liciter... Reste que l'on envisagerait le passage aux puces RFID pour ?viter de perdre les ouvrages et assurer une protection suppl?mentaire, a d?clar? un porte-parole. Des mesures dont on s'?tonne qu'elles n'aient pas ?t? envisag?es plus t?t, l'Angleterre ?tant particuli?rement sensible depuis quelques ann?es sur la surveillance des habitants...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine