Magazine Culture

Compte-rendu du concert de Joseph Arthur le 16/03, à l'Espace Tatry (Bordeaux)

Publié le 17 mars 2009 par Mikatxu @crystalfrontier
Compte-rendu du concert de Joseph Arthur le 16/03, à l'Espace Tatry (Bordeaux)Quelle belle initiative d'Allez les Filles ! Au départ, la tournée du chanteur de Brooklyn n'était pas prévue par Bordeaux il me semble, puis en fait, le voilà, Joseph Arthur et ses Lonely Astronauts. Histoire de créer une affiche cohérente, Victory Hall avait été choisi pour ouvrir pour le New Yorkais.
Etant donné que je suis en train de chroniquer le disque de Victory Hall, je vais être bref. Le quatuor a débuté à l'heure, on entendait d'ailleurs très bien depuis l'extérieux de la salle, avec "Herd of Fakes" joué à fond les ballons, avec un Martial déchaîné à la batterie, et Julien Pras, qui avait certes un peu de mal à se faire entendre, mais ne rechignait pas à claquer quelques soli de gratte. Ils prennent visiblement un gros plaisir à jouer fort, dans une veine pop lo-fi quils maîtrisent à la perfection. Hugo Berrouet a pris quelques fois le micro ("Go Back and Start", "Apple Summer"), Martial a lâché ses baguettes deux fois, mais les espoirs nés de "The Dull Commando's Merchandise" sont amplement confirmés sur scène, où leur formule marche à pleine régime.
Le MySpace de Victory Hall
20 minutes, c'est le temps de la pause bière-oxygénation-discussion avec Ju de Dodb avant que Joseph Arthur et ses Lonely Astronauts rentrent sur scène. Bon, à gauche de la scène, la bassiste, très sexy, mais sinon, ben le Joseph Arthur, je ne le voyais pas ainsi. En tout cas, il est éminemment sympathique et souriant, et démarre le concert sur ce qui sera le fil conducteur de sa prestation. C'est du rock, très bien écrit souvent, de facture certes très classique, mais difficile à prendre en défaut, malgré quelques titres qui peuvent sonner "facile". Le groupe est très bon, et J. Arthur a une très belle voix bien en place.
Je suis bien en peine pour vous donner les titres interprétés, mais "Spacemen", "Drive" ou "Even When Yer Blue" l'ont été, il me semble bien : du dernier album, "Faith", "Temporaray People" ou encore "Heart's a Soldier" ont eu les faveurs du groupe. Sans faute de goût aucune, le groupe assure une belle prestation, sans qu'on les sente non plus sur pilotage automatique, conservant ce zeste d'innovation dans les titres pour qu'on sente qu'ils prennent plaisir à être là. Au bout d'une heure, c'est donc la fin du concert, avant le traditionnel rappel. Et justement, à propos d'accident heureux, les larsens qui ont empêché le groupe de reprendre le concert en électrique en font partie. Mis devant le fait, et pour laisser le temps aux techniciens de régler le souci, J.Arthur et ses camarades se sont débranchés, approchés du bord de la scène et ont ainsi offert un très beau titre juste comme ça, sans micro, sans artifices, et le concert a un peu basculé dans un univers plus intime. Le New Yorkais a gardé sa guitare acoustique (joliment peinte par ses soins), et "Sunrise Dolls" par exemple a gagné en force émotionnelle ce qu'elle a perdu en électricité. Ils quittent ensuite la scène, sur des applaudissements nourris et mérités de l'assistance (hélas réduite)...et reviennent à nouveau, le temps de jouer deux autres morceaux, avec Joseph au piano. Et cela mérité d'être signalé : le concert a duré 1h50 en tout et pour tout, le temps qu'il fallait, sûrement, pour découvrir ce songwriter encore un peu méconnu, mais au talent indéniable.
Le MySpace de Joseph Arthur, son site officiel
Ecouter "Temporary People" de Joseph Arthur and The Lonely Astronauts sur Deezer

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mikatxu 904 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines