Magazine Côté Femmes

Du Salon du livre je vous ai rapporté des gros mots

Par Theclelescinqt

Du Salon du livre je vous ai rapporté des gros mots

Parce que des fleurs c'est périssable...

Grâce à Isabelle, qui m'a généreusement envoyé deux entrées pour le salon, ma copine Rosanna et moi nous sommes rendues samedi après-midi au Salon du livre. Grâce au Ciel aussi devrais-je dire, car les maris respectifs ont été durement mis à contribution : corvée de gosses!

Le mari de Rosanna est un habitué, avec leur fille de 18 mois. Le mien, par contre, aïe! Ca ne lui est pas arrivé souvent, de garder nos enfants à la maison pour que madame s'aère. J'ai raconté à Rosanna que mon petit mari avait lourdement insisté pour savoir "à quelle heure j'allais rentrer." " Il est drôle, ton mari ", m'a-t-elle répondu.

J'ai été rassurée. J'avais donc bien fait de ruer dans les brancards.

Bon ! Nous y étions donc : le Salon du livre, Porte de Versailles, métro ligne 12, se trouve dans un hall gigantesque. La queue à l'entrée le samedi n'avait rien à envier à Disneyland. Je déconseille donc à tout parent sensé d'y emmener une marmaille, tout comme à Disneyland.

Par contre, penser à emporter: un sac pour les achats, son chéquier, un en-cas pour ne pas avoir à débourser des sommes folles pour trois fois rien, pas de sac à main dorsal comme moi car la foule est dense, des chaussures plates, pas trop de vêtements,...

Trois jours après j'ai des courbatures dans les mollets tellement nous avons piétiné. Au bout de deux heures nous n'avions pas arpenté la moitié du Salon. Par contre, c'est magnifique, il y a (presque) tout ce que l'on veut.  Les éditions jeunesse sont très présentes  : j'ai trouvé les deux cadeaux d'anniversaire de mes aînés qui ont huit et neuf ans en avril, des livres puzzles (cinq puzzles en tout par livre, de 48 pièces chacun), édités chez Piccolia, un sur le corps humain, un autre sur l'Europe géographique, 15,95 euros l'un. Et puis, dans la foulée, deux livres de poche jeunesse des éditions d'Orbestier, gentiment dédicacés par l'auteur en personne qui se trouve être également l'éditeur, un livre sur le Mexique pour Andréa (le Mexique était l'invité d'honneur du Salon), un petit livre pour petite fille pénible (ça tombait bien), un ouvrage qui devait plaire à mon mari et être en plus très rentable vu la composition de la famille (quatre gars + le père) : "211 idées pour devenir un garçon génial" de Tom Cutler chez Marabout, qui va leur apprendre par exemple "Comment verser de la bière dans le froc d'un type" ou bien "Comment peser votre tête" et puis pour moi j'ai oublié, à part trois petits livres de cuisine pour apprendre à faire les éclairs dont mes gamins raffolent.  C'est bien la peine de sortir en femme libre, tiens!

Quand même, je vous ai rapporté des gros mots. Car toujours chez d'Orbestier, j'ai trouvé deux petits bijoux compilés par l'éditeur, "Parlez-vous le patois de Paris?" et "Parlez-vous argot?"

Il se trouve que j'aime beaucoup les gros mots. Un parler sans gros mots, sans expressions imagées, me paraît sans aucune saveur. Et comme je me mets en colère souvent, je recherche la variété, pour ne pas passer pour une morue inculte, ni m'ennuyer moi-même (tant pis pour ceux qui me prennent quand même pour une morue inculte!)

Là je suis servie! Quelques exemples, du Patois de Paris (plus ancien que l'argot):

un abougri : un petit homme difforme, ratatiné, cassé de vieillesse

alfessiers : injure à un noble

archers de l'écuelle, pousse-cul, chasse-coquins : petits noms pour messieurs les gendarmes

argouzin, iroquois, butord, lourdaud...: assez explicite

attrape-minon, cagot : hypocrite

aze, âne : ouvrier inhabile

bagasse, prétintaille en lambeaux : gourgandine, coureuse,..

bancroche : mal fait de sa personne

Mon préféré, et qui marche bien depuis samedi : niquedouille, pour nigaud. Mignon, non?

Donc depuis le Salon du livre j'ai à la maison quatre niquedouilles, un argouzin et une drôlesse (enfin la drôlesse c'est du patois poitevin, je n'ai pas encore trouvé le terme qui désigne ma fifille en patois de Paris.)

Et moi, me direz-vous? Je vous laisse faire votre choix, vous me direz ça le jour de l'année où je suis de bonne composition ;-)

Du Salon du livre je vous ai rapporté des gros mots


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Theclelescinqt 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte