Magazine Culture

Le march? d'occasion du livre promu par Oprah Winfrey

Publié le 17 mars 2009 par Actualitté
On a beau ne pas r?sider outre-Atlantique, ?tre inscrit au club de lecture d'Oprah WInfrey est une excellente mine d'informations. Car dans un email que nous avons re?u r?cemment, cette derni?re nous propose de ne pas nous affoler pour le pouvoir d'achat en berne, la crise et tout le reste, Oprah, elle a LA solution.
? Votre passion pour la lecture ne doit pas ?tre refroidie ? cause de l'?conomie. Faites front et trouvez des moyens pour acheter, emprunter ou acheter en ligne. ? Prometteuse harangue, que suit un lien menant vers un site intitul? Comment trouver des livres en ligne pas chers. Le tout h?berg? bien s?r dans les colonnes de son site ? elle...
Sur place, on disposera d'informations diversement utiles ou non, mais en tout cas quelques ?l?ments pour se rendre la vie plus simple. Bon... voici donc un ?l?ment assez important pour qui souhaite savoir ce qu'il en est du march? d'occasion, dont nous avions d?j? questionn? l'influence sur le march? du neuf.
Les professionnels s'inqui?tent en effet de la profusion de sites internet permettant la vente de livres d'occasion, qui sont brad?s, sous-sold?s et m?me plus, tant l'on souhaite faire des bonnes affaires en revendant ses biens.
En outre, on se souviendra que l'id?e d'instaurer une taxe sur les bouquinistes et la vente de livres d'occasion avait fait son petit bout de chemin dans la t?te de certains. Si en France, la possibilit? existe, il se pourrait qu'elle fleurisse dans la t?te des l?gislateurs prompts ? d?gainer leur armada juridique pour pallier le gain de quelques deniers.
Mais qu'en est-il du march? d'occasion alors ? Si en 2005 le Wall Street Journal pr?disait en 2005 que le march?, alors encore modeste, pourrait repr?senter 10 % du commerce en 2010. Mieux, certaines ?tudes pr?voyaient que la vente en ligne repr?senterait 33 % du commerce d'occasion, contre 1 % dans les bouquineries. Mais alors...
Alors tout simplement, Oprah Winfrey fait la promotion du net. Pour le bien de ses habitu?s. Mais dans le mauvais sens pour les vendeurs d'occasions. On ne peut pas faire le bonheur de tous les libraires.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine