Magazine Culture

La direction de GSK propose 5000 euros aux salariés, les grévistes sont mécontents

Publié le 17 mars 2009 par Jeunenormandie

L'un des dirigeants du groupe GSK a annoncé le 17 mars que la direction proposait 5.000 euros aux salariés

Une prime de 5.000 euros... C'est deux fois moins que les réclamations des salariés grévistes de GSK. En colère, les grévistes ont aussitôt rejetté cette proposition.

L'annonce a été faite par un des cadres de l'entreprise le 17 mars au matin. Des négociations sont toujours en cours.

Depuis le 11 mars, des salariés de GlaxoSmithKline Evreux ont cessé le travail pour réclamer une prime de "préjudice moral".

"Nous réclamons une prime de 10.000 euros pour préjudice moral qui serait versée à tous les salariés en réparation de la souffrance subie depuis l'annonce de la restructuration", a précisé Philippe Lecoq délégué FO. Cette prime viendrait "en réparation" notamment de l'angoisse vécue par tous les salariés qui ne savent pas encore s'ils figureront parmi les licenciés.

Les grévistes bloquent l'usine depuis le 11 mars. Il se relaient nuit et jour devant les trois portes de l'usine qui emploient 2.000 salariés. Ils laissent entrer et sortir les salariés qui veulent travailler mais empêchent tout mouvement de camions.

La grève a commencé dans la matinée du mercredi 11 mars dans cette usine pharmaceutique qui emploie 2.000…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeunenormandie 440 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines