Magazine Cinéma

Far cry

Par Corentino
Far Cry

Far Cry

Comme dit le dicton “Uwe Boll fait de la merde, mais de la bonne merde“.

Far cry est un jeu vidéo. Mais Uwe le magicien en a fait un film génial !

C’est la folle histoire d’une journaliste tellement bonne de chez bonne, que jamais elle n’a du faire examen de journalisme, au mieux elle a couché avec des blogueurs, et dont l’oncle est un ancien commando chargé de superviser un projet de recherche pour créer des super soldats qui ne meurent pas quand on leur tire dessus. Donc notre miss pétasse, part enquêter sur l’île de la mort. Et pour l’emmener, elle fait appel à notre Johnny boy national, l’ancien commando qui s’est reconverti en capitaine du bateau qui fait la balade autour des iles… Et en plus ils vont passer une nuit à moitié nus et tomber amoureux entre deux scènes de guerre mondiale entre nos deux héros, les gentils soldats, les méchants soldats et les super méchants zombies génétiquement modifiés que à coté, le géant vert c’est un peu le chamalow géant dans ghost buster.

Si ce n’est pas clair, ce n’est pas grave. Éteignez votre cerveau et ouvrez grand vos yeux.


Farcry

C’est suffisamment mal réalisé pour que ce film rentre au top 5 des films les plus nuls de l’histoire entre Vercingérotix et le dernier film érotico-chic de M6 production. Et evidement, on n’oubliera pas de s’esclaffer à chaque contre sens visuel, voire même narratif et à chaque illogisme flagrant.

Mais c’est pas grave, ta gueule, tourne, c’est pour des puceaux de 15 ans, ils s’en foutent de la lumière au second plan, ils ne regarderons que le décolleté de la journaliste. 

Du grand art Monseigneur, du grand ard !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Corentino 95 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines