Magazine

L'Elysée adhère à l'OTAN; la France elle, préfère la rue

Publié le 17 mars 2009 par Oldchaps

Le Palais de l'Elysée intègre donc l'OTAN, 10 députés de la majorité n'ont cependant pas voté la confiance au gouvernement. Nos cosmonautes Elyséens sont donc en orbite, le président envisage déjà un second mandat. Et la grogne dans tous ça me direz-vous, vous avez dit grogne ? qui sont donc ces pleurnichards?

Il y' a au premier rang de ceux-ci certains ministres, des députés et une majorité désorientée avec un taîkonaute en chef, Frédéric Lefebvre, qui taille des bavettes à longueur de journée. Une bonne partie du pays étant déjà sous Prozac. Le 19 mars sera sa soupape de sécurité.

Les syndicats, suite à la grève du 29 janvier dernier sont certes unifiés mais à la remorque d'une opinion publique silencieuse mais active.

le 19 mars 2009 est en passe de devenir une marque déposée

Le mois de mars est un mois délicat pour le président, il a tenté  de liquider les conflits mineurs (Martinique et enseignants-chercheurs) rapidement afin de se focaliser sur celui qui possède un véritable enjeu: celui du 19 mars 2009. Nous allons bien voir si la communication Elyséenne est toujours aussi brouillonne. Je prends donc le pari, le président n'aime que les challenges qui se vivent à fond..à fond..à fond, et dans ce contexte là le gravier n'est jamais bien éloigné.

La grève va être importante, cela ne fait aucun doute. Je suis abasourdis par la fréquentation de ce blog depuis une semaine. Il y'a environ 800 personnes qui arrivent chaque jour sur peuples.net uniquement grâce à la requête Google: Grève 19 mars.

Les gens ont eu le temps de s'organiser. Personne ne s'y trompera; la grève va être dirigée exclusivement contre Nicolas Sarkozy et accessoirement contre les problèmes sociaux induit par la crise économique. La grève a donc été préparée comme l'on prépare une fête de famille, il y' aura donc les cotillons et les déguisements, la bonne humeur devrait être de mise.

La bataille de l'Atlantisme est gagnée, celle du net est perdue.

Il faut lire cet article quasiment surréaliste pour bien mesurer les transformations que notre exécutif vient de subir en très peu de temps. Nous entendons depuis plusieurs semaines tant de médiocrités affligeantes au sujet du Web qu'elles en deviennent presque banales. Le Web serait donc le porteur de tous les virus que la société porte en son sein.

Alea jacta est, Hadopi sera donc le firewall du Web Français.

Un autre son de cloche vient pourtant de résonner aujourd'hui: le cabinet du mi­nistre de l'éducation admet volontiers avoir perdu la bataille de la communication sur le Net, à propos du projet de réforme du secondaire.

Retenez bataille et communication. Et de préciser plus loin:

La communauté des blogueurs qui sont hostiles au gouvernement est extrêmement active,  toutes les rumeurs partent du Net, et sont ensuite très difficiles à contrôler

Notez bien: rumeurs, Net et contrôler.

Dans ce contexte là: L'exécutif souhaite que les ministres musclent leur présence sur la toile. Nous apprenons également que Le ministère de la Re­cherche a acheté discrètement plusieurs «liens» sur Internet pour être classé en haut de page dans les sélections des moteurs de recherche. Les chercheurs sauront certainement apprécier ce geste à sa juste valeur.

L'influence serait donc préconisée mais sans apparaître tout de même. Notez les subtilités de langage.

C'est dans ce cadre là que Franck Louvrier, le conseiller de Nicolas Sarkozy, a volontairement ou involontairement ouvert la porte à "certains" blogueurs à l'Elysée. Dans ce contexte là, Je me suis donc porté volontaire afin d'obtenir une "carte de blogueur" dans le but d'aller poser des questions au porte-parole du président au même titre que les journalistes.

PS: "la carte du blogueur" n'existe pas encore ! elle reste à définir



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oldchaps 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte