Magazine

Toujours en rive droite

Publié le 23 mars 2009 par Daniel Sériot

La dégustation à l’aveugle, des vins de la rive droite, du millésime 2006, nous avait laissé perplexe sur la qualité d’une des bouteilles, mais pas du tout sur celle du vin, d’une façon générale,  en ce qui me concerne. J’ai goûté une autre bouteille sur une durée d’environ 24 heures, le vin était vraiment bien en place, après huit heures de mise en carafe (conservée dans un local à 13°); j’ai fait déguster, l’autre bouteille, à l’aveugle à des copains amateurs, je voulais savoir où en était ce vin.

Saint Emilion : Larcis Ducasse 2006

Mis en carafe 3 heures avant la première dégustation, regoûté 8 heures plus tard, et fini 12 après la seconde dégustation

La robe est très colorée, avec un liseré pourpre à violine, le nez , frais et net évoques les cerises noires ,les mûres écrasées, la boite à épices , avec des notes de café, le vin servi un peu frais, lors du premier service, est parfaitement en place lors de la deuxième dégustation. Dès l’attaque le vin fait montre d’une chair délicate , des tannins fins et plutôt ciselés, la construction est fusiforme, avec une matière, d’une bonne densité, toujours en élégance et en « toucher » crémeux, les fruits sont bien mûrs d’une belle pureté aromatique, la finale portée par une acidité gustative, sans outrecuidance s’étire, allongée , fraiche, parfumée, aux fruits pimpants avec des notes salines

Pavie Macquin 2004

Belle robe profonde, très foncée au centre de verre, avec un reflet de couleur violine au bord du verre , le nez est frais, d’une bonne intensité ,séduisant avec des arômes purs, de mûres sauvages et de cerises, d’épices douces les parfums issus de l’élevage ne dominent jamais les fruits, la bouche est pleine avec des beaux tannins racés, bien enrobés par une chair qui participe à donner au vin une structure d’une belle densité en milieu de bouche, la qualité aromatique des fruits est présente à tous les stades de la dégustation, la finale , d’une très belle fraîcheur est parfumée, persistante, d’une bonne intensité, avec des notes salines en ultime sensation. Très belle bouteille : notée un presque 17. Attendre 2 à 4 ans que l’élevage soit complètement fondu


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog