Magazine Culture

Mayday, 00170003985240 en détresse.

Par Livrement

biblio_2_Enfer et damnation !
(non, je ne suis toujours pas morte, je suis procrastinatrice extrême dans mes critiques)
Le renouvellement des prêts via le oueb de la bibliothèque est H.S. !
Oui, parce que si vous êtes comme moi une cyber supra surfeuse de la mort qui tue, et que même si vous n'utilisez pas d'e-book, vous aimez pouvoir être connecté(e) en permanence à votre réseau de biblio.
Hier, était annoncé sur le site qu'une "migration logicielle" devait être effectuée. Celle-ci empêchait l'accès au catalogue en ligne, et pire à son dossier personnel (qui permet, entre autres, le renouvellement des prêts à distance). Biiien.
Sauf que toi, tu sais que cela ne va pas se dérouler correctement.
Et même si hier, à 16h10, ils annonçaient que tout était rentré dans l'ordre, c'est toi qui t'acharnes ce matin à rentrer ton numéro d'usager et ton NIP (code personnel) comme un(e) foldingue sur ton petit pécé (ou mac) chéri d'amour. Et que là, le site, il te dit que NON, aujourd'hui il ne t'aime pas plus qu'hier et qu'il ne veut rien savoir.
Le renouvellement à distance, c'est un peu comme respirer: c'est vital pour moi.
Et comme je sais que mes codes d'accès sont les bons, je me dis que le service ne fonctionne plus.
Et bien sûr, en téléphonant et en faisant ma fumiste pour ne pas me déplacer, le serveur vocal m'indique gentiment que "ce poste ne répond pas".: et j'fais comment, moi, madame, pour te joindre, hein?! Je ne suis qu'une pauvre lectrice désœuvrée qui aimerait ne plus l'être.

En gros, cela tombe très mal, car justement, mon prêt se termine le 18 mars (comme de par hasard...). Et pas question, d'aller flirter avec tous les mouftons, le nez plein de morve, le mercredi après-midi...! La décision: c'est aujourd'hui ou rien.

Bilan, armée de mes 6 gros pavés, il va falloir que je retourne à cette satanée bibliothèque pour renouveler le prêt !
Certes, j'y déposerai allègrement les deux livres terminés, mais pire que tout, je vais aller à la bibliothèque SANS en emprunter d'autres. Je vous le dis, ce sont les prémices de la mort de la blogosphère littéraire (comment ça j'y vais un peu fort?)
Si vous n'avez pas de nouvelle de moi d'ici quelques jours, il y a fort à parier que je serai morte sous des pages et des pages, asphyxiée dans les transports en commun (et les changements). D'ici là, prenez soin de vous.
P.S.: si je meurs, je ne lègue à PERSONNE ma bibliothèque personnelle, non mais.

Edit: finalement, j'ai insisté et une personne a fini par décrocher...
Renouvellement total des bouquins effectué par téléphone, sans souci.
On m'indique cependant, qu'aucun problème n'a été signalé sur le site; conclusion: j'ai la poisse.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Livrement 3013 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines