Magazine Culture

La fille des Louganis

Par Madame Charlotte

arditi_la-fille-des-louganisAUTEUR : Metin Arditi

TITRE : La fille des Louganis

RÉSUMÉ : Les frères Louganis se sont établis dans les années trente à Spetses, une île proche du Pirée. Ils sont devenus pêcheurs, ont construit une maison, pris femme, fondé leur famille. Des années plus tard, à bord de leur caïque, ils meurent dans l’explosion d’un pain de dynamite, laissant deux enfants : Pavlina et Aris. Cette mort n’est pas un accident mais un crime doublé d’un suicide : la veille, Spiros Louganis a découvert que sa femme Magda l’a un jour trompé avec son frère – et qu’il n’est pas le vrai père de Pavlina. Adolescente, Pavlina est amoureuse de son « cousin » qui a restauré le caïque familial pour promener les touristes à la belle saison. Elle l’aide dans ce travail, s’enivrant de la beauté solaire de l’île et de la séduction d’Aris… mais celui-ci aime les garçons. Cependant, un soir où son homosexualité a été publiquement insultée, il couche avec Pavlina. Puis se tue. La laissant enceinte. Sa mère, et le père Kosmas à qui elle s’est confessée, savent qu’Aris était le frère de Pavlina. Sans lui dire la vérité, ils la persuadent de donner son enfant à l’adoption, dès le jour de la naissance, pour lui assurer un nom, une éducation, un avenir dans une riche famille athénienne.

La fille des Louganis – dont le titre vaut pour Pavlina autant que pour l’enfant qu’elle met au monde – raconte l’histoire tragique de cette jeune femme qui, dans la suite de sa vie, en Grèce puis en Suisse où elle émigre, va espérer et redouter la rencontre avec celle que, sans la connaître, elle a prénommée Andriana dans son cœur, et dont l’intangible présence l’obsède.
C’est donc le récit d’un double arrachement – à un territoire, à un enfant. Mais aussi l’exploration d’une « faute » initiale (celle de sa mère, Magda) qui dévaste une famille, provoque une naissance incestueuse : un secret frappé par l’interdit primitif, dont le père Kosmas lui-même peine à comprendre le mystère, tant le mal semble contradictoirement s’incarner dans l’innocence d’un enfant…

Les blogueurs qui en parlent :

Amanda Meyre, Aproposdelivres, Caro[line], Chiffonnette, Keisha, Lena, Papillon, Solsol, Virginie


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Madame Charlotte 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines