Magazine Politique

Sondage du mois : Gouvernement idéal, les français font leur Dream Team anti crise

Publié le 07 avril 2009 par Tmurcier@hotmail.com

Métro et RMC ont lancé le mois dernier une opération sur la toile visant à élire un gouvernement idéal. Il y a quelques surprises. Ce sondage, qui peut être perçu par pas mal de monde comme n’étant pas d’un grand intérêt, me paraît tout de même révélateur sur la cote de popularité de certains.

1er Ministre, François Bayrou : Rassurez-vous, moi non plus je ne comprends pas. Et pourtant, il rafle la mise avec 48% des suffrages, devant DSK (36%) et Alain Juppé (16%). Ce dernier a sans doute été boosté par ceux qui ne savent pas qu’il a déjà été premier ministre...

Ministre de l’Economie, Dominique Strauss-Kahn : Sans surprise, quand un pays peut avoir à l’économie celui qui dirige le FMI, les électeurs sont convaincus. Il arrive en tête du sondage avec 61% des suffrages.

Ministre de l’intérieur, Manuel Valls : Largement en tête avec 55% des voix, le député de l’Essonne fait partie des 3 socialistes présents dans cette Dream Team. Voici une nouvelle preuve que Manuel Valls est sur la pente ascendante et confirme sa montée en puissance. Etant l’un de ses fervents supporters, ça me fait plaisir.

Ministre de la santé, Patrick Pelloux : Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, Patrick Pelloux n’est autre que le Président de l’Association des médecins urgentistes hospitaliers de France. Une personnalité issue de la société civile, de tendance plutôt gauche.

Ministre de la culture, Bernard Pivot : Moi pas comprendre. Les français ont sans doute oublié qu’il avait 73 ans. Au fil des postes, on commence à se rendre compte qu’une part d’affecte rentre en ligne de compte pour le choix du ministrable. Personnellement, j’aurais mis Christiane Taubira.

Ministre de la justice, Robert Badinter : Je commence à me demander si, en plus d’être nostalgiques, les français ne seraient pas un peu vieux... J’aime bien Badinter, mais plus on continue, plus ils sont proches de nous proposer un mort.

Ministre de l’Education, Ségolène Royal : Apparemment, son passage à l’enseignement a fait des heureux. À moins que son côté maman provoque ce genre de raccourci.

Ministre des affaires étrangères, Dominique de Villepin : Décidemment, son discours du 14 février 2003 à l’ONU est encore dans les cœurs...

Ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet : Elle devance Nicolas Hulot. On ne retrouve pas de vert... Pourtant c’est le parti de l’écologie, non ?

Ministre de l’intégration, Rama Yade : Première chose : il n’y a pas de ministère de l’immigration et de l’intégration proposé, mais simplement un ministère de l’intégration. On y retrouve Thuram à la deuxième place. Pourquoi pas, même si, à mon avis, son poste de prédilection reste l’axe de la défense.

Ministre des sports : Yannick Noah. C’est ici que j’aurais mis Lilian Thuram. Yannick Noah chante bien (mieux qu’Obispo en tout cas), il jouait bien au Tennis. Est-ce que cela suffit pour être ministre des sports ?

À noter l’absence de Ministre de la défense, agriculture, et sans doute bien d’autres...

Au niveau de la sensibilité politique, même si on peut penser que Noah et Pelloux sont proches du PS, il n’y a tout de même que trois socialistes : Ségolène Royal, DSK (qui n’est d’ailleurs plus vraiment en activité au PS) et Manuel Valls. Que peut on dire des absences de Delanoë, Aubry et Fabius entre autres ? Eclaire de lucidité de la part de nos compatriotes : Le tandem « Benoît Hamon – Frédéric Lefebvre » ne figure pas dans ce gouvernement.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tmurcier@hotmail.com 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines