Magazine Internet

Arisote et l’amitié : renverser la logique CRM vers la “vertu”

Publié le 07 avril 2009 par Lilzeon

Dans “L’autre et l’amitié chez Aristote et Paul Ricoeur” Par Gaëlle Fiasse, on peut lire ça :

“Les différentes sortes d’amitité ne différent pas seulement par leur cause et le bien qu’elles atteignent, mais aussi suivant la relation qui caractérise les deux amis, s’il s’agit d’une relation égalitaire ou bien si l’un est supérieur à l’autre selon un certain point de vue (…). Dans l’idéal, la philia doit tendre vers l’égalité, mais ce qui rétablit les disparités, c’est la vertu”

C’est donc par vertu qu’on va donner plus de “pouvoir”, plus de crédit, à ceux qui sont nos véritables amis par rapport aux autres. Ca rappelle énormément les groupes de contacts Facebook et la capacité à autoriser certains niveaux de pouvoir, de lisibilité sur qui nous sommes et ce que nous faisons. Je veux te garder sous le coude mais je n’ai pas confiance : privacy limited. Je veux t’en montrer un peu mais pas dans des situations que je ne contrôle pas : groupe pro.

Surtout, pour les marques, ceci amène à repenser le CRM. Il ne s’agit plus d’exclure les mauvais clients, mais de favoriser les bons. ça semble tautologique, pourtant c’est précisément l’enjeu pour augmenter la fidélité.

En passant, donc…

Share/Save/Bookmark


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lilzeon 1524 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine