Magazine Culture

Southland [Pilot]

Publié le 07 avril 2009 par Lulla

19044935

Pilot //

dnes_v2_poll_stars3

What About ?

Une plongée au coeur de la police de Los Angeles... Le vétéran John Cooper est chargé de former la jeune recrue Ben Sherman. Les méthodes brusques de son nouveau mentor vont pousser Sherman dans ses derniers retranchements et l'amener à se demander s'il a vraiment ce qu'il faut dans le ventre pour devenir un flic de L.A. De son côté, l'inspecteur Adams, qui vit toujours chez sa mère, fait équipe avec Russell Clarke, un homme malheureux en ménage et père de 3 enfants. L'inspecteur Daniel "Sal" Salinger supervise quant à lui Nate Moretta et Sammy Bryant, en charge des enquêtes sur les gangs. Quant à l'officier Chickie Brown, elle rêve de devenir la première femme à intégrer l'unité d'élite SWAT... (AlloCiné)

Who's Who ?

Bien que la galerie de personnages de Southland soit large, le vrai héros, pendant le pilote en tous cas, c'est Ben Sherman, alias Benjamin McKenzie. On connaît avant tout le jeune homme pour son rôle de Ryan dans Newport Beach (The OC). Il est toujours aussi peu souriant et expressif. Il faut avouer qu'il n'a pas beaucoup de raisons de sourire dans ce pilote. J'espère qu'il va se décoincer quand même. L'autre personnage qui sort du lot est celui interprété par Regina King, Lydia Adams. C'est quasiment la seule femme de l'équipe (avec Ajira Bareikis mais elle est très effacée pour le moment), ce qui renforce l'aspect "dur" de la série, ainsi que ce coté un peu rétrograde. C'est sans doute assez fidèles à la réalité. Cette femme forte inspire immédiatement la sympathie. Russell Clarke aussi, joué par Tom Everett Scott (The Street, Cashmere Mafia...), mais on le voit trop peu pour se faire une véritable opinion. Ensuite vient tout un lot de personnages assez antipathiques au premier abord. Des flics "classiques", bourrus, pas subtiles pour un sou, sexistes... Je demande donc Michael McGrady, Kevin Alejandro, et Michael Cudlitz, le pire de tous. Je le déteste déjà. Ses méthodes et ses grands discours me gavent déjà. J'imagine qu'en découvrant un peu plus de leurs histoires personnelles, tous prendront un peu plus d'épaisseur et deviendront attachants. A noter que le pilote regorge de têtes connues dans les rôles secondaires, notamment Taylor Handley qui redonne à cette occasion la réplique à Ben McKenzie puisqu'il jouait Oliver dans la saison 1 de Newport, on l'a vu aussi dans Hidden Palms, Patrick Fischler, un Mad Men parfois Lost, Emily Bergl (Men In Trees) ou encore Shaun Sipos (Shark, Les Sauvage et futur résident de Melrose Place 2.0...) !   

So What ?

Les Urgences ayant fermé après 15 ans de bons et loyaux et services, NBC ne pouvait décemment pas se séparer de son producteur, John Wells. Le problème, c'est que John Wells ne sait pas faire autre chose que du John Wells. Il a un talent incontestable pour installer une ambiance sombre et réaliste, pour croquer des personnages attachants et profonds et ancrer l'ensemble dans un climat social agité. C'est ce qu'il a fait dans Urgences bien-sûr mais aussi dans New York 911. Et même si ce n'est pas tout à fait la chose, on retrouve beaucoup de New York 911 (Third Watch) dans Southland. Eddie Cibrian et Kim Raver en moins, ce qui est respectivement une bonne et une mauvaise chose. La réalisation est certainement un peu plus soignée, un peu plus proche des séries du câble telles que The Shield et c'est ce qui pourrait faire fuir une partie du public, qui cherche peut-être quelque chose de plus conventionnel. En même temps, on ne va pas commencer à reprocher à NBC de vouloir faire de la qualité ! La différence avec Urgences et même New York 911, c'est que les cas présentés, médicaux ou autres, sont sans doute plus borderline dans l'ensemble et donc le proccessus d'identification est plus difficile. L'atmosphère est très pesante, franchement glauque parfois, et ça manque de chaleur humaine. Ca viendra certainement avec le temps. Si temps il y a... Voilà donc une série mélancolique, un peu trop ancrée dans le passé, pas originale mais pas mauvaise, qui mérite qu'on lui porte une grande attention !


// Bonus // Une bande-annonce...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte