Magazine

Vivre ou mourir, mon coeur balance...

Publié le 07 avril 2009 par Gerry14

La vie est étrange.
Plus que ça même. Il faudrait inventer un nouveau mot pour décrire ce qu'il se passe.
Il y a, d'un côté, le début d'une aventure. Aventure qui a commencé il y quelques mois, lorsque j'ai proposé à un réalisateur repéré sur Myspace de se rencontrer pour lui soumettre un projet de court-métrage.
Depuis, les évènements se sont enchainés.
Je suis devenu membre officiel (mais bénévole) de l'équipe du MonsterShow, chargé de la programmation et de la promotion des soirées.
De fil en aiguille, grâce aux tuyaux donnés par les autres membres, j'ai connu ma première expérience de tournage en tant que figurant et ai passé mon premier casting pour un premier rôle dans un court-métrage.
Je suis programmé pour la soirée du 21 avril en tant qu'acteur pour jouer un sketch parodique des émissions de Jean-Luc Delarue (que, au passge, je respecte beaucoup) écrit par moi-même.

De l'autre côté, c'est la débacle.
Financièrement, la situation est vraiment limite. Et ce n'est pas ce qui s'annonce qui va arranger les choses.
Mon surendettement à été une nouvelle fois refusé (allez-y comprendre quelque chose vous qu'on estime un Rmiste capable de rembourser 2 fois le montant de ses indemnités par mois à ses créanciers !) et il ne me reste que quelques jours pour trouver un nouveau toit, mon hébergeur quittant l'appartement en fin de semaine, je suis donc bien obligé de suivre le mouvement, sauf que lui part sans moi.
Ma soeur, qui devait m'héberger, répond depuis aux abonnés absent.
Mon assistant social n'a toujours pas rempli mon dossier de demande d'accès aux résidences social bien que je l'ai relancé plusieurs fois depuis 3 semaines.
A savoir qu'une fois le dossier établi, il me faudra me re-présenter dans chaque résidence et le dossier sera présenté en commission pour accord, ce qui entraîne une période lors de laquelle je ne sais pas où vivre ni ou stocker mes affaires.

Alors la question se pose.
Que faire ? Comment réagir face à ces évènements contradictoires ?
Continuer à se battre pour tirer le maximum des évènements positifs ou renoncer face à la difficulté des problèmes encore sans solution ?

je suis fatigué de mener cette vie là. Il y a forcément une explication, une raison, un pourquoi au fait que, malgré tous mes efforts, j'en arrive toujours à ce point là.
Mais là, je n'ai pas envie de fouiller ma cervelle pour comprendre quoi que ce soit. Il y a urgence.

Je ne vous cacherai pas qu'hier soir, au vu de la situation, j'étais effondré, prêt à n'importe quoi pour en finir.
Aujourd'hui, je réfléchis. Je ne sais pas. Oui, je pense à la façon dont pourrai définitivement quitter cette vie de merde et, dans le même temps, à comment trouver la solution miracle pour régler ma situation d'ici lundi.
Car il me faudrait un miracle dans ma vie.
Un miracle qui me permettrait de réaliser mes souhaits : m'acquitter de mes dettes, créer mon association d'aide à l'accès aux loisirs pour les enfants défavorisés et handicapés et soutenir l'association de diffusion artistique pour laquelle je suis bénévole.

Après réflexion, en additionnant les dettes, la création de l'association, le soutien artistique (qui passe par la production du court-métrage que j'ai écrit) et le minimum pour vivre décemment quelques mois, le temps que ces activités me permettent d'avoir un salaire correct, c'est, au bas mot, 40 000 ou 50 000 euros qu'il faudrait.
Pas rien.
Mais tellement moins que la somme inscrite sur le chèque qu'ont reçu certaines personnes comme remboursement de trop perçu de la part du Trésor Public après la réforme du bouclier fiscal.

Alors oui, je lance un appel. Je ne sais pas s'il sera entendu mais, à ceux qui gagnent des milliers d'euros par mois, qui en avez des centaines de milliers sur des comptes d'épargne, n'auriez-vous pas l'envie de soutenir une personne en difficulté ? Une personne qui se bat depuis 10 ans pour ses projets sans trouver d'appuis et qui là, se retrouve à nouveau au fond du gouffre.
Oui, je fais une demande : aidez-moi. C'est mon Téléton personnel.
Je ne vois, pour l'instant, par d'autres moyens.
Je suis encore jeune, plein de projets en moi, l'envie et le désir d'aider ceux qui en ont besoin à travers mes projets.
Permettre aux enfants de grandir sainement, être partie prenante dans la création artistique, audiovisuelle ou musicale, c'est ma vie.
C'est toute ma vie.
Sans cela, je ne suis plus rien.

Ce n'est pas un chantage mais non, je ne supporterai pas une nouvelle période de chaos social, je ne supporterai pas la rue (je l'ai déjà vécue), je ne supporterai pas d'être à nouveau à la charge de tiers, je ne supporterai pas l'obligation de renoncer à mes rêves, à ce que je suis.
Sans solution le jour du dépot des clés de l'appartement, je ne chercherai plus comment m'en sortir. J'arrêterai définitivement le combat.

Si jamais il y des personnes avec des moyens et l'envie de m'aider, voici mes coordonnées bancaires :
code banque : 30066
code guichet : 10854
n°cpte : 00010143801
clé RIB : 40

Si d'autres personnes souhaitent me venir en aide par d'autres moyens, elles peuvent me contacter par mail : dng75000@yahoo.fr

Merci d'avance à ceux, s'il y en a, qui auront la bonté de me soutenir.
Je vous tiendrai évidemment au courant de l'avancée des évènements lors de la semaine.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gerry14 28 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte