Magazine Culture

Pollock : un rapport fusionnel avec la nature

Publié le 11 avril 2009 par Myriam

Suite à l'exposition sur Pollock et le chamanisme, qui vient d'avoir lieu à la Pinacothèque de Paris, je voudrais vous faire découvrir quelques unes des œuvres que j'ai pu y voir. Il est à préciser qu'aux tableaux de Pollock étaient associés également des tableaux du peintre surréaliste André Masson et des objets amérindiens.

Cette exposition nous emmène dans les œuvres de jeunesse de Pollock qui sont encore figuratives par rapport à celles qu'il exécutera plus tard dans sa période "action painting".

Pollock - The Flame, 1934-1938
Présence du feu qui détruit, mais purifie et régénère, dans ce tableau The Flame (vers 1934-1938) où Pollock s'est inspiré de l'un de ses maîtres Orozco qui était un peintre muraliste mexicain. 

Pollock - Birth, 1938-1941

Composée à la manière d'un "totem indien", l'huile sur toile Birth, peinte vers 1938-1941, réunit une composition faite de cercles, de masques, d'éléments primitifs (pinces de crabe, figure d'oiseau, ...) qui s'enchevêtrent les uns dans les autres.

"Pollock parvient à réunir des éléments a priori inconciliables pour constituer un ensemble qui n'est pas une continuité mais un assemblage de symboles et de concepts ... Dans cette composition toute en force expressive et en mouvements, formes et images fusionnent pour représenter l'émergence de l'homme nouveau, autrement dit l'expérience chamanique transformatrice de l'"extase" vitale".

Plus tard, au travers de ses toiles abstraites, réalisées avec la technique du drapping, Pollock a réussi à insuffler dans ses toiles cette force vitale, cet élan créateur, qui pour moi est en fusion avec la nature. C'est le cas pour ce tableau ci-dessous, huile et émail sur toile montée sur masonite (détail d'une partie de la toile), Untitled, réalisée en 1949 (collection particulière, Courtesy Knoedler et Compagny, New York).

Pollock - Untitled, 1949

(1) Extrait du catalogue de l'exposition, Stephen Polcari


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par elise
posté le 29 mai à 23:19
Signaler un abus

Bonsoir! Je prépare un exposé sur l'oeuvre Number 3 de Jackson Pollock. C'est un artiste qui me passionne et sur lequel je me suis beaucoup documentée. Cependant, j'ai un souci, je ne parviens pas à savoir pourquoi, dès 1947, lorsqu'il entame sa période dripping, il nomme ses tableaux par des chiffres? De plus, les chiffres attitrés ne vont pas dans un ordre logique.Il a par exemple peint Number one après number 3. Merci à ceux qui peuvent m'aider! Lisou2@hotmail.com

A propos de l’auteur


Myriam 321 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine