Magazine Cuisine

1 produit, deux recettes, une loupée et une extra !

Par Barbara Clemence

Coucou !!!

Je vous parle encore aujourd’hui d’un aliment que j’aime !

Pour cette recette, mon aliment fétiche: la coquille St Jacques.

Et oui !

On ne se refait pas !

Je disais dans le titre: deux recettes !

La première:

Coquille St Jacques à la bretonne

P2280031

il faut:

- 2 coquilles par personne,

- 2 échalotes,

- 5 bonnes c à soupe de crème fraîche épaisse,

- 15 cl de vin blanc,

- de la mimolette vieille,

- du beurre,

- quelques pluches de persil.

Commencez par la sauce.

Dans une poêle, mettez un peu de beurre à fondre.

Ajoutez les échalotes émincées finement avec une pincée de sel. (elles vont rendre l’eau qu’elles contiennent sans bruler !).

Ajoutez le vin blanc. J’ai mis dans les ingrédients, 15 cl….

C’est au pif !

Faites évaporer.

Enlevez votre poêle du feu. Versez la crème tout en la délayant avec une cuillère en bois.

Remettez à chauffer.

Salez & poivrez.

Goutez avec une petite cuillère pour savoir si l’assaisonnement est suffisant.
Laissez réduire quelques mn.

Pendant ce temps….

Nettoyez les coquilles.

Déposez deux noix par coquille.

Versez la sauce obtenue avec une cuillère à soupe.

Couvrez les noix.

Râpez de la mimolette sur chaque coquille.

2 recettes de saint jacquestransp

Et, hop, au four !

Chaleur, 180 °C pour environ 10 mn. Le temps de faire colorer un peu le fromage.

Sortez du four.

P2280030

Présentez chaque coquille sur un lit de gros sel.

N’oubliez pas la petite pluche de persil pour la déco !

C’est bonnnnnnnnn !

Je lèche la coquille, il ne faut pas gâcher ! hihihihi !

Pour la deuxième recette…

Je me suis lancée dans une tentative….

Mon idée était d’utiliser la noix de Saint Jacques comme la crevette en beignet.

Oui, mais panée !

J’ai donc préparé un bain d’œuf battu, un bol de chapelure.

Pour ce coup, c’est de la chapelure “chinoise”. elle est plus fine et raffinée que la notre.

Donc, avec quelques crevettes, j’ai baigné les noix dans l’œuf puis dans la chapelure.

Comme je voulais des beignets, j’ai ensuite fait chauffer l’huile.

J’ai plongé chaque noix dans la friture.

Je sais que la Saint Jacques a une chair très délicate et qui cuit très rapidement…

Donc, après un salto, hop, sur du papier absorbant quelques secondes.

Sel et poivre, un pic !

Dégustation !

Verdict: C’est pas top !

Si la cuisson est réussie de la noix, la friture masque le goût raffiné de ce fruit de mer.

De plus, la chapelure n’a rien d’exceptionnelle !

L’idée était intéressante, le résultat décevant !

J’ai fait mon expérience !

Par contre, les crevettes ….hummmmm !!! Slurp !Je m’en lèche les babines !!!

Voilà !

Bizzzzzzzzzzz


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Barbara Clemence 43 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte