Magazine Culture

Réforme du lycée : prolongation des discussions

Publié le 14 avril 2009 par Actualitté
Si les discussions autour de la réforme du lycée ont commencé en mai 2008, le mouvement de protestation des lycéens de la fin de l'année dernière a permis une poursuite des échanges sur la base d'une refonte totRéforme du lycée : prolongation des discussionsale du premier projet de réforme. Richard Descoings, directeur de l'Institut d'études politiques de Paris, est chargé d'élargir la discussion à de nouveaux partenaires et de présenter, au terme de cette phase d'échange, ses recommandations pour définir les contours du futur lycée.
Si la nécessité de réformer le lycée apparaît aux yeux de tous, la réforme à pratiquer ne fait pas l'unanimité...Alors que la classe de seconde devrait laisser aux élèves la possibilité d'explorer des disciplines pour mieux s'orienter, elle enferme trop souvent les élèves dans les choix d'option qu'ils sont amenés à formuler dès la fin de la classe de troisième. Alors que les différentes filières devraient préparer les élèves à mieux s'orienter vers l'enseignement supérieur, elles sont plus souvent choisies en fonction de leur prestige qu'en fonction de leur contenu.
Selon le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, les principes de cette nouvelle réforme devraient rester axés sur les principes suivants : « plus d'autonomie et de responsabilité pour les élèves, moins de rigidité dans l'organisation des cursus, plus de spécialisation pour ceux qui le souhaitent. » Toutefois, les discussions sont en cours pour établir une nouvelle réforme. Sur le site de l'Education nationale, vous pouvez trouver tous les renseignements nécessaires pour vous impliquer dans ce débat au sein de votre académie.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine