Magazine Culture

La Bible peu stimulante n'apporte pas grand-chose au lecteur

Publié le 14 avril 2009 par Actualitté
Rien du tout, même. Enfin, pas tout à fait rien, mais pas assez pour prendre la première place d'un classement qui révèle que la Bible n'atteint que la deuxième place dans le top 10 des livres les plus stimulants.
Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (To Kill a Mockingbird), écrit par Harper Lee et paru en 1960, aura connu diverses traductions en France, la dernière en date étant d'Isabelle Stoïanov, en 2005, publié aux Éditions de Fallois, a en revanche recueilli l'assentiment collectif.
Vendu à plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde, il raconte l'histoire de l'avocat Atticus Finch, chargé de défendre dans les années 30, un noir accusé de viol. Petite précision, il s'agit de l'unique roman de l'auteure.
La Bible, donc, vendue à 2,5 milliards d'exemplaires depuis 1815, et traduite dans 2233 langues ne prendra que la deuxième place du classement. Trop de personnages, ou des invraisemblances cocasses ? Peu importe : Atticus a durant longtemps représenté l'incarnation d'un héros moral et juste, luttant contre les préjugés et les inégalités, ce que la Bible ne fait pas toujours, loin de là...
En troisième place, on trouvera le livre de John Gray, Les hommes viennent de mars, les femmes de Vénus, publié en 1993, puis Le Journal d'Anne Frank, paru en 1947 et en sixième position, 1984, de George Orwell, publié en 1949.
Organisés par OnePoll, dont le métier est d'organiser manifestement des sondages, ces résultats permettraient de dresser un état des lieux de la lecture en Angleterre ainsi que les grandes attentes et orientations à travers la lecture...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine