Magazine Culture

"Contre-enquête sur la mort d'Emma Bovary" Philippe Doumenc

Par Gsand1804


Doumenc.jpg
Ces derniers temps la littérature, les auteurs, les romans, deviennent  des sujets de roman... Julie Wolkenstein revisite le "Portrait de femme" d'Henry James, dans son roman "L'Excuse", l'oeuvre de Jane Austen est l'ingrédient principal du roman "The Jane Austen Club", sans oublier les romans de Jasper Fforde... Là encore Doumenc utilise la littérature et un roman bien connu pour écrire son propre roman !

L'HISTOIRE


Emma Bovary, allitée, agonise après avoir avalé une bonne dose d'arsenic ! A son chevet, son mari Charles, Homais le pharmacien et deux médecins réputés : le docteur Canivet et le professeur Larivière! Alors que celui-ci se trouve seule avec la mourante, celle-ci parvient à articuler : "assassinée, pas suicidée...". Le commissaire Delévoye et un jeune chargé de Préfecture, Rémi, sont alors envoyés à Yonville pour enquêter...

Madame Bovary.jpg

MON AVIS


AHHHHHHHH! quel plaisir ressenti à la lecture de ce roman ! Doumenc s'approprie de façon magistrale le roman de Gustave Flaubert! Il en connaît les moindres recoins, restitue parfaitement chaque personnage...  Chaque personnage est interrogé, on cherche des indices... et on plonge dans un roman policier digne d'un bon  vieux Agatha Christie !
J'ai avalé ce roman en un jour... le style m'a portée, je me souvenais des scènes lus dans le roman de Flaubert, je revoyais cette pauvre Emma courant partout pour réclamer de l'argent à ces hommes qui l'ont si mal comprise et si mal aimée.
Mais Doumenc va plus loin, sous-entendant que toute l'histoire et Emma Bovary elle-même ont existé... il insère des personnages absents du roman de Flaubert, lequel apparaît également au détour d'une page comme Hitchcock dans ses films... Il y a une maîtrise incontestable de l'oeuvre de Flaubert, de son écriture, de l'ambiance réaliste et souvent sombre et mesquine des romans de Flaubert. Finalement ce que tente de faire Doumenc, c'est rompre l'illusion romanesque, c'est nous dire : "non les romans ne sont pas des romans"!  La postface donne le vrai sens de l'énigme, dévoile les réelles intentions romanesques de Doumenc : la contre-enquête porte-t-elle sur le personnage Emma Bovary ou sur le roman "Emma Bovary" ??? le personnage et le roman portant le même nom (éponyme donc!), le doute est permis, et l'on sent que Doumenc s'amuse de cette confusion possible !
Alors après cette lecture on a bien sûr envie de relire "Emma Bovary", de le confronter au roman de Doumenc, de relire les scènes clef, de refaire l'enquête, voire de vérifier si Emma a réellement existé ou non, et si l'on peut dénicher le portrait qu'Edouard Dubuffe aurait fait d'Emma...

dubuffe.jpeg

Je l'avoue je l'ai cherché ce portrait, mais en vain : vérité ou mensonge ? toutefois le peintre existe bien, et il faisait bien des portraits. Bref, Doumenc nous pousse à faire une contre-enquête de son roman, une contre-enquête de "Contre-enquête sur la mort d'Emma Bovary" et j'adore ce petit jeu-là !
J'ai lu ce roman dans le contexte du Prix Littéraire des Blogueurs, catégorie Prix Indiana !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gsand1804 29 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines