Magazine Côté Femmes

Le fils du vent de Henning Mankell

Publié le 14 avril 2009 par Nadegeoge


Je l'ai terminé hier au soir : Le fils du vent de Henning Mankell.
Vous le savez peut-être, j'adore les romans de Henning Mankell dans lesquels je suis les enquêtes plus sombres les unes que les autres du commissaire Wallander. Je crois avoir lu tous les livres avec le commissaire en version française.
Cette fois, il s'agit d'un livre complètement différent. Henning Mankell, écrivain suédois partage sa vie entre l'Afrique et la Suède. C'est l'Afrique qui lui a inspiré ce livre. C'est un véritable conte philosophique, un trés beau roman, triste mais qui me montre que Henning Mankell n'est pas simplement un trés bon (le meilleur) auteur de romans policiers scandinaves.
"Vers 1875, Hans Bengler, jeune entomologiste quitte la Scanie pour l'Afrique australe et le désert du Kalahari, en quête de quelque insecte inconnu. Mais sa principale découverte dans un comptoir de Namibie est un jeune boschiman orphelin. Bengler décide de l'adopter, de lui donner un nom, Daniel, et de le ramener en Suède, d'une part pour en faire "un homme véritable", d'autre part pour prouver à ses compatriotes ignares qu'il existe bien des êtres à la peau noire.
Pendant la traversée commence l'apprentissage de la civilisation, du suédois, du christianisme. Bengler exige de l'enfant qu'il oublie tout de son passé, alors que Daniel n'a qu'un rêve : apprendre à marcher sur l'eau pour retourner achever l'antilope gravée par son père, et entrer en communication avec ses parents morts à travers des rêves et des signes.
Le retour en Suède est difficile. Bengler gagne sa vie, un temps en exhibant Daniel comme une bête de foire, puis l'abandonne en Scanie chez un couple de paysans compatissants. L'enfant se lie d'amitié avec Sanna, une attardée mentale et tente de fuir vers la mer. Lors de la deuxième tentative, il emmène avec lui Sanna, qui, lorsqu'ils sont rattrapés, l'empêche de se noyer, et de rejoindre ainsi ses ancêtres. Par vengeance ou sous l'empire de la fièvre, car il est déjà atteint (probablement) de tuberculose, il égorge la fillette. Il meurt peu de temps après."
Si le livre vous interesse, vous pouvez l'acheter neuf ou d'occasion en cliquant sur la photo (site Amazon).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nadegeoge 224 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine