Magazine Culture

Mort de Maurice Druon, le Partisan défenseur de la langue

Publié le 15 avril 2009 par Actualitté
C'est hier que l'on a appris la mort de l'Académicien Maurice Druon, peu avant la célébration de ses 91 ans. Doyen de la Coupole, on doit à cet historien, très proche du gaullisme, le Chant des partisans (écrit avec Joseph Kessel, son oncle), ou les romans-fleuves, Les rois maudits.
On ne résistera pas à vous rappeler que Zebda a fait de ce chant une véritable chanson, reprenant un texte devenu symbole de la résistance durant la Seconde Guerre mondiale. « Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne ? Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ? »...
Pour Nicolas Sarkozy, l'homme fut « un grand écrivain, un grand résistant, un grand homme politique, une grande plume et une grande âme. (...) Il a risqué sa vie en Résistant, et cette flamme, cette passion de la France et de la liberté, ne l'a jamais quitté ».
Christine Albanel a elle reconnu une « figure majeure » du pays, mais également un « grand défenseur de la langue française et de la francophonie » qui était « avant tout un amoureux des mots, qu'il mettait au service de sa passion pour l'histoire » .
Elu en 1966 à l'Académie française, il avait succédé à Henri Troyat au titre de doyen, il fut décoré de la grand'croix de la Légion d'honneur.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine