Magazine Photos

Elections législatives en Inde : c'est parti !

Par Ananda
L'Inde a lancé son marathon d'un mois pour ses élections législatives

devant déboucher sur un fragile gouvernement de coalition, au moment où ce pays de plus de 1,1 milliard d'habitants est frappé par la crise venue d'Occident et le terrorisme en Asie du Sud.

Vanté comme le "plus grand exercice démocratique au monde", le scrutin s'échelonne jusqu'au 13 mai, en cinq phases, pour que 714 millions d'électeurs désignent 543 députés de l'Assemblée du peuple représentant 35 Etats et territoires de l'Union indienne.

Pour la première étape, 143 millions d'Indiens - la population de la Russie - étaient appelés aux urnes dans 17 Etats du nord, de l'est et du sud, dont certains affectés par une extrême pauvreté ou par des rébellions maoïstes, islamistes ou régionalistes.

D'ailleurs, dans l'est, des maoïstes ont tué 16 personnes, dont neuf paramilitaires censés protéger un bureau de vote. Au Cachemire indien, en proie à une insurrection séparatiste islamiste, le scrutin se déroule sous très haute sécurité.

Plus de six millions de policiers, soldats et observateurs civils surveilleront pendant un mois les 828.000 bureaux de vote disséminés de Bombay à la frontière birmane et du Cachemire au Kerala.

Aux quatre coins de ce mastodonte de 1,17 milliard de citoyens - mosaïque d'ethnies, religions, castes, aux 18 langues officielles - des électeurs de tous âges et toutes conditions sociales ont fait patiemment la queue, sous un soleil de plomb.

"Comme citoyens de ce pays, nous réclamons des choses simples: de l'électricité, de l'eau et du travail pour nos jeunes", a lancé Chotte Lal Singh Patel, 60 ans, qui votait dans la ville sainte de l'hindouisme, Bénarès, soulignant que l'Inde est travaillée par de criantes inégalités sociales.

"Pour moi, il n'y a que deux partis qui comptent", a-t-il assuré.

Mais ni le Parti du Congrès au pouvoir - présidé par Sonia Gandhi, l'influente héritière de la dynastie Nehru-Gandhi -, ni l'opposition de la droite nationaliste hindoue du Parti du peuple indien (BJP) de Lal Krishna Advani, 81 ans, n'auront assez de sièges pour gouverner seul.

Des sondages donnent toutefois le Parti du Congrès du Premier ministre Manmohan Singh, un sikh de 76 ans, devant le BJP.

Le résultat, le 16 mai, reste totalement ouvert et la formation d'un gouvernement de coalition se fera sur des alliances post-électorales "purement circonstancielles et sans cohérence idéologique" entre partis nationaux et formations régionales, prédisent des analystes.

Ainsi, la chef du gouvernement de l'Etat septentrional de l'Uttar Pradesh (182 millions d'habitants, 80 sièges à l'Assemblée), l'hindoue "intouchable" Mayawati Kumari pourrait être "la faiseuse de roi" pour le Congrès ou le BJP, voire devenir Premier ministre d'un attelage hétéroclite de petits partis.

Tout se "jouera au cours d'une sixième phase après le 16 mai", pronostique Yogendra Yadav, du Centre pour l'étude des sociétés en développement à New Delhi.

Le Congrès et le BJP ont eu beau faire campagne sur des enjeux nationaux - impact de la récession en Occident, lutte contre la pauvreté, infrastructures, éducation ou combat contre le terrorisme -, le vote se détermine sur des enjeux locaux et régionaux, observent des politologues.

"Les partis nationaux perdent de l'influence et les partis régionaux gagnent du terrain, mais sans la vision nationale dont on aurait besoin", déplore l'analyste Rasheed Kidwai.

"Il faudrait pourtant un gouvernement fort qui permette à l'Inde de résister à la crise économique mondiale, à l'instabilité en Asie du Sud et à régler nos relations avec le Pakistan", gelées depuis les attentats de Bombay en novembre.

La 10e économie mondiale est en plein ralentissement et le gouvernement a le sentiment que cette puissance atomique est "au milieu d'un anneau de feu", entre un Pakistan chaotique, un Sri Lanka en guerre et un Bangladesh instable.

Source : AOL actualités


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ananda 2760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines