Magazine Cinéma

Dans la brume electrique

Par Giuglio
Dans la brume électrique.jpg

Réalisé par Bertrand Tavernier

Avec Tommy Lee Jones, John Goodman, Peter Sarsgaard

Film français, américain.

Genre : Policier

Durée : 1h 57min.

Année de production : 2008

Titre original : In the Electric Mist

Distribué par tfm distribution

Synopsis

  Dans la brume electrique

New Iberia, Louisiane. Le détective Dave Robicheaux est sur les traces d'un tueur

en série qui s'attaque à de très jeunes femmes.

De retour chez lui après une investigation sur la scène d'un nouveau crime infâme,

Dave fait la rencontre d'Elrod Sykes.

La grande star hollywoodienne est venue en Louisiane tourner un film, produit avec

 le soutien de la fine fleur du crime local,

Baby Feet Balboni.

Elrod raconte à Dave qu'il a vu, gisant dans un marais, le corps décomposé

 d'un homme noir enchaîné.

Cette découverte fait rapidement resurgir des souvenirs du passé de Dave.

Mais à mesure que Dave se rapproche du meurtrier, ce dernier se rapproche

 de la famille du policier...

 

Mon avis:

A trop attendre d'un film on est parfois déçu.

J'aime pourtant entendre ou lire Bertrand Tavernier nous parler du cinéma qu'il aime.


Je m'attendais à plus de rythme ,d'énergie,  d'émotion,

à entrer plus profondément dans la sociologie de cette région

où le poids du passé de la Louisiane embrume "électriquement" le présent

comme le suggère le sujet.


Cette adaptation du livre de James Lee Burke est laborieuse avec des longueurs somnifères.

Le rythme lent, "mou du genou" pour parler cruement ne permet pas de croire en cette histoire.


On ne parvient pas à entrer émotionellement dans ce polar et dans l'atmosphère qu' on essaie

de nous transmettre de manière un peu trop insistante.


Les personnages ont du mal à nous convaincre, à nous donner l'opportunité de nous identifier.


Sans doute le réalisateur s'est-il trop appliqué dans la construction de son scénario.


Au final on a un film lissé, trop  intelligent, tellement professionnel dans

la construction qu'il finit par ennuyer profondément le spectateur.


On peut s'en passer... décevant.



Dans la brume électrique sur Comme Au Cinema

 


     

 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Giuglio 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines