Magazine Culture

FOG, Kersauson et Estrosi au Festival du Livre

Par Letuyo

Le Festival du livre de Nice a dévoilé ce vendredi sa programmation et ses invités de marque. Outre Franz-Olivier Giesbert en directeur artistique et Olivier de Kersauson en président d’honneur, on aura droit à monsieur le maire en dédicace !

La 14ème édition du Festival du livre de Nice, qui se tiendra les 12, 13 et 14 juin prochains, promet du changement et des exclus. Le lieu d’abord. Si les bouquins investiront comme à leur habitude le jardin Albert Ier autour de l’arc de Venet, l’entrée devrait se faire plus solennelle par la place Masséna. « Ce ne sera pas comme l’an dernier, un bric à brac avec des barrières dans tous les sens. Nous voulons redonner à ce salon toute la noblesse qu’il mérite », a assuré Christian Estrosi lors de la présentation.

Les intervenants ensuite. Grâce au carnet d’adresse du nouveau directeur artistique de la manifestation, le journaliste et directeur du Point Franz-Olivier Giesbert (FOG pour les intimes, et les téléspectateurs de France 5), une pléiade de grands noms se succèdent au programme. Tahar Ben Jelloun, Jean-Louis Debré, Max Gallo ou Memona Hintermann pour n’en citer que quelques-uns. Sans oublier l’ami Olivier de Kersauson, tout droit venu de son Bora-Bora d’adoption pour présider l’événement. « Il a fallu le convaincre, plaisante le nouveau directeur artistique, ça n’a pas été facile. J’ai dû l’accompagner boire des canons… » Navigateur atypique, « l’Amiral » sera pile dans le thème de l’année : la mer. Attendus aussi d’ailleurs, ses compagnons de galère Florence Arthaud et Michel Desjoyeaux. Cette édition 2009 sera également l’occasion de mettre à l’honneur le Maroc et de faire un focus sur le polar.

Christian Estrosi en dédicaces !

Dans la série des exclusivités, on continue avec une interview spéciale du dernier Nobel de littérature réalisée par Franz-Olivier Giesbert. Jean-Marie Gustave Le Clézio expliquant ses liens à Nice et son envie d’y revenir. Pour ceux qui, déjà déçus de ne le voir qu’en vidéo, commenceraient à râler, FOG précise : « je ne désespère pas de le faire venir un jour, mais il est très sauvage… »

Avec ou sans son Nobel, Nice en tous cas continue de faire sa place dans les récompenses littéraires. En plus du prix Baie des Anges, le festival décernera cette année le prix des libraires niçois, une première. Enfin, ce serait presque passé inaperçu si le conseiller municipal délégué à la littérature Raoul Mille ne l’avait pas rappelé : « Ma différence » (Ed. Gawsewitch), le livre de Christian Estrosi, sera bien sûr au programme. Quelque chose d’autobiographique sur son parcours atypique, résume le député-maire en ménageant son effet. Et en guise de réponse à un journaliste qui souhaitait en savoir plus… « Vous voulez une dédicace ? Passez au salon ! »


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Letuyo 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines