Magazine Cinéma

Scandale. Rubina Ali, star de Slumdog Millionaire" vendue par son père.

Par Michcine

slumdogRubina Ali la petite qui a tourné dans le dernier film de Danny Boylle "Slumdog Millionaire" a été l'objet d'une tentative de vente de la part de son propre père. Pour nous les occidentaux, ce genre de pratique relève de la justice, et ne viendrait même pas à l'idée des citoyens Européens. Mais il s'avère qu'aux Indes, et plus particulièrement dans les endroits où les bidonvilles sont légion la pratique est courante. En poussant plus loin mes investigations afin d'écrire un billet sensé et dépourvu de fausses infos, j'ai même découvert que, dans cet immense pays, où d'un côté les riches de chez Riches sont vraiment riches, alors que l'autre, les pauvres sont vraiment très pauvres, les femmes et les enfants, et plus particulièrement les filles, ne réprésentent absolûment rien aux yeux des adultes. Alors que les vaches sont sacrées. Excusez le raccourçi, mais comment rester insensible lorsqu'on lit que certaines gamines sont vendues à 9 ans, et croupissent dans des usines chimiques, où à 12/13 ans elles sont devenues irrécupérables, souffrant de maladies respiratoires.  Donc, pour en revenir à ce qui me préoccupe, le journal News of The World" rapporte la tentative de vente savamment orchestrée par Rafq Quereshi, le père de l'enfant-star, lequel à "'estimé que sa gamine vaut  £200,000, et se justifie en disant ""I have to consider what's best for me, my family and Rubina's future. The child is special now. This is NOT an ordinary child. This is an Oscar child!"  " Je dois tenir compte de ce qui est le mieux pour moi (surtout pour lui) ma famille et le futur de Rubina, qui est une enfant pas comme les autres, c'est une enfant-Oscar maintenant"" Il est étonnant de constater que dans l'ordre des préférences, il figure en premier et sa fille en dernier. Mais plus surprenant encore, ce qui suit, c'est un couple de la classe aisée de Dubai qui s'est manifesté , ce qui n'a pas eu l'heure de déranger le père et l'oncle de la petite, sachant cependant que dans les Emirats Arabes, on achète de petites filles pour les verser dans la prostitution. Incroyable! slum516ws_35524a(le père au centre, l'oncle à gauche et l'infiltré en rose)
Néanmoins, c'est grâce à la ruse de journal que l'affaire a été ébruitée et stoppée. En effet, un reporter s'est fait passer pour le porte-parole d'un sheik de Dubai et a rencontré le père et l'oncle de l'enfant. Entretemps, on apprends que la production de Slumdog avait versé une coquette somme d'argent à chacun des enfants. Où est passé cet argent? Ensuite, comment se fait-il que la petite ai pu s'acheter un Gsm (voir photo)alors que le père dit vivre dans la plus grande pauvreté, mais qu'il était prêt, selon le journaliste à faire de déplacement à Dubai pour finaliser l'affaire. Drôle de famille!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Michcine 21497 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines