Magazine Autres sports

La Zone Privilégiée: Pas de taille

Publié le 19 avril 2009 par Sixverges
La Zone Privilégiée: Pas de tailleMalgré les changements apportés par Bob Gainey, le CH a mangé ses bas hier à Boston.

Canadien 1, Bruins 5: Ayoye que ça regarde mal. Après un autre début de match intéressant, la Flanelle s’est effondrée de belle façon en route vers un déficit de 0-2 dans la série. Les Bruins ont ouvert la marque sur un jeu particulièrement décourageant: après une solide mise en échec de Komisarek sur Chuck Kobasew la rondelle s’est retrouvée entre Higgins et Metropolit mais aucun de deux n’a su s’en emparer et deux secondes plus tard c’était 1-0 Boston. Comme dans le premier match, ce but venait briser le rythme du CH qui ne s’en jamais vraiment remis. C’était 2-0 au premier entracte et on commençait déjà à faire d’autres projets pour la soirée.
Kovalev a ramené la marque a 2-1 en début de deuxième mais l’espoir fût de courte durée, les Bruins ajoutant trois buts avant la fin de la période. Notons que le Boston a excellé avec 3 buts en 5 avantages numériques et qu’ils ont été disciplinés, n’offrant qu’un seul PP au Canadien. Chapeau à Claude Julien, il sait contrôler sa troupe. Les Bruins ne jouent pas de façon particulièrement robuste mais ils sont très efficaces défensivement et toujours bien positionnés.
Le match d’hier nous a rappelé les pathétiques défaites contre les Flyers l’an dernier. Les Bruins ne dominent pas outrageusement (31 tirs de chaque côté hier) mais ils savent profiter de la moindre erreur du Tricolore. Comme Carey Price n’est pas en mesure de racheter les bourdes de ses coéquipiers, les Bruins prennent les devants et ils savent protéger une avance. Parlant de Price, on aimerait bien le voir sur le banc pour les prochains matches. Jaroslav Halak est le grand responsable de la présence du CH en séries, il mérite sa chance même dans une cause perdue. Price est tout déboussolé et sa place est chez le psychologue, pas sur la glace. Il n’a pas confiance et l’équipe n’a pas confiance en lui. L’organisation se doit de garder Halak pour l’an prochain ou de trouver un autre substitut compétent car Price est loin d’être prêt à assumer le rôle de #1 dans la LNH. On ne fera pas le procès de Bob Gainey tout de suite car la série n'est pas finie mais il y a eu mauvaise gestion dans le dossier des gardiens, comme dans bien d'autres dossiers.
Les changemenst apooirtés par Gainey hier aurait difficilement pu donner moins de résultats. Bouillon a joué quelques minutes, Sergei K. était nul et Weber n'a pas pu se faire justice, faute d'avantages numériques.
Que peut faire Bob Gainey maintenant? Premièrement, arrêter de niaiser avec Georges Laraque, il est absolument inutile. Il faudrait aussi remettre Tanguay avec Koivu et Kovalev, c’est le seul trio que le CH peut assembler qui se compare au premier trio des Bruins. C’est bien beau dire que Plekanec joue mal mais il était affublé d’un joueur aussi perdu que lui (Andrei K.) et d’une recrue très inconstante (D’Agostini). En le jumelant à Chris Higgins, ça irait peut-être un peu mieux. Avec Halak devant le filet, toute l’équipe devrait jouer avec plus d’aplomb. Si le CH marque le premier but lundi, ils pourraient se sauver avec le match. Les Bruins ne sont pas déchaînés lors des débuts de rencontre, il y a sûrement moyen d’en tirer profit. Il est cpendant clair que le CH ne peut se permettre un lent début de match.
Dans le calepin: rendus en séries, notre patience pour Benoît Brunet est à sa limite. Il parle beaucoup pour rien dire, il fait encore beaucoup d’erreurs et il est pas mal plate. À notre avis il est grand temps d’établir une rotation de commentateurs/analystes durant la saison. 90 matches avec le même duo, c’est trop.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines