Magazine Culture

La traversée du Mozambique par temps calme

Par Keisha
La traversée du Mozambique par temps calmeLa traversée du Mozambique par temps calme
Patrice Pluyette
Seuil, 2008


Encore une fois, sans Julien qui a embarqué pour cette traversée sur la Catherine avec la capitaine Belalcazar, Negook et Hug-Gluq, "originaires d'une tribu indienne du nord de l'Alaska", Fontaine la cuisinière amoureuse de Belalcazr, Malebosse la mystérieuse, eh bien je serais passée à côté de ce livre déconcertant et jubilatoire.

Soyons francs : il n'y a pas de Mozambique dans cette histoire de traversée (oui, quand même une traversée!) à destination du Pérou et particulièrement l'or de la cité inca de Païtiti. Quand au temps calme, pas toujours.

Patrice Pluyette nous mène en bateau : à la place d'un roman d'aventures bien classique (quoiqu'il y ait de l'aventure) on découvre une histoire foisonnante qui part dans des directions imprévues, revient sur les rails, fourmille de détails ahurissants, parodie allègrement, fait apparaître ou disparaitre ses personnages, sort d'un cul-de-sac narratif grâce à Sophie (ah, Sophie...), bref on s'amuse bien !!!  De temps en temps l'auteur s'adresse à ses personnages, aux lecteurs, et  finalement n'oublie pas de tirer une morale de l'histoire....

Une description de Fontaine:
"Sur ses joues le froid, l'émotion ou l'effort sont venus dessiner deux soleils roses palpitants dont la simple vue, pareille aux ampoules d'un phare, réchauffe le naufragé et lui donne une raison d'espérer. (...) Ancienne gouvernante d'un haut fontionnaire qui se prenait pour un roi, elle a été infirmière au cours de la guerre du Vietnam où elle assista un éminent chirurgien, resta spécialiste des amputations de jambe pendant encore vingt ans, à domicile, et entra dans la restauration, puis dans les ordres, fit une allergie aux cierges, retourna à la restauration, pourquoi pas être à son compte, et puis non, fonder un foyer, avoir des enfants, mais complications affectives, amours de passage, connards de mecs, plus de boulot, assedic, annonces de ménage et repassage en boulangerie, baby-sitting, maigre retraite en perspective."

Le bateau est pris par les glaces (eh oui) et nos héros bloqués dans un igloo. On est loin du Pérou (ne pas chercher à comprendre!). Sophie intervient:
"Elle sort d'une trappe cachée sous la neige, juste à leurs pieds; d'un bras tient la trappe quelques secondes au-dessus de sa tête, puis les invite à la suivre.
La trappe découvre un escalier ..."

Alors, ça vous dit d'embarquer? Laissez-vous faire, laissez de côté toute logique et tout bon sens, vous allez bien vous amuser. Mais je vous ai prévenus : c'est quand même un OLNI (objet littéraire non identifié).

L'avis de A Girl From Earth,

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Keisha 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines