Magazine Beaux Arts

Tube de rouge à lèvres au collège

Publié le 20 avril 2009 par Sheumas

   On l’a compris, ma conception de la pédagogie du français passe aussi par l’exercice du jeu de l’écriture. Il faut montrer aux élèves qu’on peut s’amuser avec l’écriture… Eux n’y croient pas volontiers ! Alors, il faut « montrer l’exemple » !

   Quand j’étais élève, au cours de gym, j’aimais que le prof nous montre comment il excellait dans un exercice qu’il nous présentait comme facile, et d’ailleurs, ce n’était que rarement concluant… Bref, je considère que l’un des intérets de notre métier de pédagogue est de se lancer des défis.

   L’exercice demandé partait d’un texte de Balzac extrait de César Birotteau dans lequel il était question de publicité à propos d’une « pâte carminative » lancée sur le marché. Le cours avait notamment pour but d’identifier les procédés de persuasion utilisés par le publisciste. Je leur ai donc demandé suite à ce repérage d’appliquer ces mêmes procédés pour « lancer » un produit cosmétique de leur invention…

Le rouge à lèvres « Brûlure du Baiser »

Exercice d’écriture imité du texte de Balzac : écriture d’un prospectus

   C’est L’EVENEMENT DE LA DECENNIE. Le plus délicat, le plus esthétique, le plus exquis de tous les rouges à lèvres, l’inestimable « BRULURE DU BAISER » est enfin sur le marché !

   Dans le secret de son atelier, environné de ses Botticelli, Renoir, Rubens et autres Fragonard, l’infatigable Alfred Ricil, spécialiste du cosmétique a fondu tout son art, sa passion, son expérience des femmes et sa quête de l’éternelle Beauté dans l’alchimie de ce produit miraculeux.

   Les plus fameux mannequins qui l’ont essayé en ont encore le cœur tout chaviré. Jamais aucun rouge à lèvres ne les avait pâmées à ce point ! L’une d’elles avoue même en rougissant : « comparé à « Brûlure du baiser », les anciens rouges à lèvres ne sont que des ratures, des bavures sur croutes, des rayures sur miroir ! »

   Car mesdames, au cas où vous l’ignoriez encore, votre visage est une œuvre d’art qui attend son peintre ! « Brûlure du Baiser » transforme la croute abîmée en inestimable tableau, le miroir brisé en pur cristal de Bohème et votre chambre en palais des glaces.

   Finies les lèvres décolorées, les lèvres gercées, les lèvres muettes ! « Brûlure du Baiser » vous apporte en même temps que le charme la grâce de l’éloquence. Et c’est tout simplement un plaisir divin de vous regarder sourire et de vous entendre parler.

   Une mince pellicule délicatement posée et voilà que vos lèvres rougissent, s’ourlent et palpitent. Elles deviennent les roses rouges de votre jardin de beauté et les amants succombent sitôt qu’ils vous approchent.

   Dès le réveil, orner ses lèvres de « Brûlure du Baiser », c’est faire entrer le soleil levant dans sa bouche : tout le corps s’embrase, et aussitôt la terre et les amants craquent.

   Ecoutez votre cœur, il ne parle plus que de vos lèvres. Ecoutez vos lèvres, elles ne vous parlent déjà plus que de baisers.

 

Tube de rouge à lèvres au collège


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sheumas 243 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog