Magazine Bourse

Fuite sur le Stress test : seize banques américaines insolvables

Publié le 20 avril 2009 par Boursomax
Fuite sur le Stress test : seize banques américaines insolvables Seize banques américaines insolvables ?

Fuite sur le rapport du stress test initié par Tmothy Geithner : 16 des 19 banques seraient «techniquement insolvables», selon les informations du blog Turner Radio Network


Ces tests de résistance ont été menés pour déterminer comment réagiraient les banques si le climat économique continuait à se déteriorer : les résultats sont mauvais.

Un engagement de 10 fois les fonds propres
Le blog souligne une surexposition dangereuse sur les produits financiers par rapport à leurs fonds propres. Selon le site, le bonnet d'âne de cette classe de cancres reviendrait à Goldman Sachs, qui aurait engagé plus de dix fois son capital sur des dérivés de crédits. Avec un ratio d'exposition par rapport aux fonds propres moitié moindre, à 550%, HSBC America devancerait JP Morgan Chase (382%), Citibank (278%) et Bank of America (179%) dans ce triste classement.

La santé financière des 19 banques américaines qui détiennent plus de 100 milliards de dollars d'actifs ne serait pas bonne.
Les sept constats qui s'en dégagent, selon le site, peuvent effrayer. Or le Trésor américain a indiqué, par la voix de son porte-parole Andrew Williams, n'avoir pas encore reçu ces résultats des tests de résistance. Selon lui, les informations de Turner Radio Networks «ne reposent sur rien», précisant que les résultats seraient publiés le mai.

Pourtant, le blog est formel : sur l'ensemble des établissements testés, 16 se trouveraient d'ores et déjà «techniquement insolvables» et ne seraient pas en mesure d'affronter un assèchement de trésorerie ou une augmentation du nombre de mensualités non-payées sur les prêts qu'elles ont attribués.

Le secrétaire d'Etat américain au Trésor a assuré qu'il n'y aura pas de second Lehman Brothers. Timothy Geithner a en effet précisé dès samedi, dans un entretien au quotidien japonais Asahi Shimbun, que l'Etat américain procédera aux éventuelles augmentations de capital nécessaires pour éviter toute nouvelle faillite. En déposant son bilan le 15 septembre dernier, la banque d'affaires Lehman Brothers avait en effet plongé l'ensemble du système financier dans une tourmente alimentée par les soupçons de possibles défaillances à venir nourris par les banques, les unes à l'égard des autres.

Après une hausse spectaculaire durant six semaines, ce genre de nouvelles constitue le catalyseur que beaucoup attendaient pour solder leurs positions et se remettre dans le sens de la vente.
Les baisses étant trois fois plus rapides que les hausses, il ne faudrait pas plus de deux petites semaines - 10 jours de bourse - pour retrouver les points bas de l'année.



inscrivez vous à la newsletter : www.boursomax.fr

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Boursomax 218 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines