Magazine Culture

Anthologie permanente : Benjamin Péret

Par Florence Trocmé

Sur la Normandie qui pleure des larmes de cire
une feuille de thuya s’est posée
qui tremble à tous les vents des ports déserts
Elle est pauvre
elle est jaune
elle est la sœur d’une dame aux yeux de sapinière
qui se tient à droite des pendus
la main sur le cœur
Un sourire large comme une goutte d’eau
flotte devant elle
et se perd dans la nuit

Émigrant des mille milles

  à Jacques Vaché

Boulevard Sébastopol ou Wilhemstrasse
nos sœurs sont deux putains

L’annonce disait ou laissait dire
qu’à partir de vingt-sept ans on entendait mieux
Je n’ai pas le même âge que toi
et mon frère non plus

On voit que vous n’êtes pas de la partie
Qu’est-ce qu’un cancer
Qu’est-ce que le génie
C’est la même chose
et le caoutchouc aussi
mais dites-moi ce qu’est le caoutchouc

Benjamin Péret, Le grand jeu, Poésie/Gallimard, 1969 [1928, renouvelé 1959], p. 128 et 212.

Contribution de Tristan Hordé

bio-bibliographie de Benjamin Péret


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Eric Sautou

    Pour célébrer la sortie du livre d’Eric Sautou, Frédéric Renaissan et pour accompagner la note de lecture qu’en donne aujourd’hui, sur le site, Ariane Dreyfus. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Dominique Fourcade

    4. song : les s adorables de Saskia, de mousse et de systèmes dos à dos de cymbales jouées douces et sous la jupe du soleil le sexe du soleil dans le même... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : André Breton

    Sur la route de San Romano La poésie se fait dans un lit comme l’amour Ses draps défaits sont l’aurore des choses La poésie se fait dans les bois Elle a l’espac... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Mario Luzi

    Pourquoi, lumière, te retires-tu de moi dans les choses que je regarde et plus loin encore dans les autres que je ne vois pas ? Close l’histoire, effacée la... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : François Caradec

    Le poète, biographe (Allais, Lautréamont,Jarry, Roussel, etc.) et oulipien François Caradec est mort le 13 novembre 2008 (note bio-bibliographique). Hommage de... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Fernando Pessoa

    Il ne suffit pas d’ouvrir la fenêtre Pour voir les champs et la rivière. Il n’est pas suffisant de ne pas être aveugle Pour voir les arbres et les fleurs. Il... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Antonio Porchia

    Ce qui naît de ce monde porte dès la naissance la vieillesse de ce monde. Lo que nasce de este mundo lleva la vejez de este mundo desde que nace. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

LES COMMENTAIRES (1)

Par Victor Maurice
posté le 27 mars à 00:31
Signaler un abus

La réédition du recueil de Benjamin Péret Je ne mange pas de ce pain-là est disponible en librairie. Voir la présentation sur le site de l'Association des amis de Benjamin Péret: http://www.benjamin-peret.org/association/je-ne-mange-pas-de-ce-pain-la.html

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 16373 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines