Magazine Beaux Arts

L'exposition anatomique "Our Body" interdite à Paris

Publié le 21 avril 2009 par Micheljanva
Le juge des référés Louis-Marie Raingeard a interdit ce mardi une exposition anatomique, présentée à Paris depuis le 12 février montrant 17 corps d'hommes et de femmes, entiers ou disséqués, préservés par plastination, une technique qui consiste à remplacer les liquides organiques par du silicone.
Pour le juge des référés Louis-Marie Raingeard, la règle est claire: "L'espace assigné par la loi au cadavre est celui du cimetière". Quant à "la commercialisation des corps par leur exposition", elle "porte une atteinte manifeste au respect qui leur est dû".
Une position suivie par le TGI de Paris, pour lequel "la présentation des cadavres et organes met en oeuvre des découpages qui ne sont pas scientifiquement légitimes, des colorations arbitraires, des mises en scènes déréalisantes" qui "manifestement manquent à la décence".
A l'audience, l'avocat des associations, Me Richard Sedillot, avait invoqué l'article 16-1 du Code civil qui stipule que "le respect du corps humain ne cesse pas avec la mort" et que "les restes des personnes décédées (...) doivent être traités avec respect, dignité et décence".
François Caussart

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte