Magazine Culture

On en entendra parler : Floh

Publié le 05 mai 2009 par Mikatxu @crystalfrontier
On en entendra parler : FlohFloh est un de ces jeunes passionnés de folk, qui a grandi au son de Leonard Cohen, ou plus proche de nous, Bonnie Prince Billy ou encore Elliott Smith. Le plus dur finalement, c'est de ne pas ployer sous le poids du génie (allons-y) de ces illustres prédécesseurs, ces influences qui peuvent autant porter que nuire. Alors, il faut une plume, il faut savoir tricoter des mélodies, chanter, mettre de l'intensité et parfois, seulement parfois, il y a de beaux moments, des moments de grâce. Et ces moments-là, Floh a réussi à les créer, et c'est pourquoi les quelques titres qui illuminent son MySpace sont aussi forts. Et ce commentaire s'applique à sa superbe reprise du "I See a Darkness", originellement écrit par Bonnie Prince Billy mais popularisé par Johnny Cash. Si le texte est absolument merveilleux, il fallait avoir le cran et le talent pour s'aventurer sur les terres de tels artistes, et le pari est réussi, grâce à une voix d'une magnifique intensité, bien qu'en retenue : j'avoue, j'ai aussi pensé à Michael Stipe dans ces esquisses de vibration dans la voix...Et le reste est au diapason : "Solid Man" et "Prison Wall" sont deux écrins magnifiques (violon, violoncelle, batterie, guitare râpeuse) à la voix grave et sensuelle de Floh, "Psychiatric Blues" porte très bien son nom en offrant une belle incursion blues, et "Etre Humain" me prouve que français et folk font bon ménage. En cinq titres, Floh m'a donné envie de le voir réaliser un album. Alors, quand ?Accéder au MySpace de Floh

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mikatxu 904 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines