Magazine Culture

Harlan Coben, Sans un mot

Par Gilles
Harlan Coben, Sans un mot

Quatrième de couverture :

Jusqu’à quel point connaît-on réellement son enfant ? Mike et Tia ne cessent de se poser la question. Depuis le suicide de Spencer, son meilleur ami, Adam, leur fils de 16 ans, est sombre et renfermé, ne se confiant qu’à son ordinateur. L’ordinateur justement, que sous couvert de protéger leur fils, Mike et Tia décident d’espionner. « Boucle-la et tu ne risques rien » : voilà le message inquiétant qu’ils y découvrent. Quand il s’avère que Spencer n’était pas seul le soir de sa mort et alors que ses parents s’interrogent sur leur fils, Adam disparaît sans un mot…

Mon avis :

Il n’est, forcément, pas très objectif, étant donné que je suis fan de ce qu’écrit Harlan Coben. Une fois de plus j’ai adoré. Je me suis laissé emporter par ce roman et ai eu beaucoup de mal à le lâcher, Coben utilisant une fois de plus un thème très original comme base de son histoire. Il faut bien l’avouer, les bases restent les mêmes, une histoire de famille dont l’homme da ladite famille est le héros, le sauveur. Pour l’instant je ne m’en lasse pas car à chaque fois je me laisse piéger, et n’ai eu qu’une hâte, le terminer.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Ne le dis à personne - Harlan Coben

    personne Harlan Coben

    Ca y est, je me suis mouillé, depuis le temps qu’on me disait d’en lire un. C’est fait. Et de plus j’ai choisi, aux dires de plusieurs, son plus captivant, un... Lire la suite

    Par  Pierreh66
    CULTURE, LIVRES
  • "Disparu à jamais" - Harlan Coben, 2002

    "Disparu jamais" Harlan Coben, 2002

    Après avoir lu les deux premiers tomes de Millenium, j'ai entamé - en toute logique -le troisième et dernier volume, La reine dans le palais des courants... Lire la suite

    Par  Velvetblack
    CULTURE, LIVRES
  • Sans blablas !

    Sans blablas

    Klarskovgaard Le 17 janvier 1951,« […] Quant au sexe, mon dieu je l’ai trop en mépris vieux maquereau que je suis pour le lyriser, déifier comme ce brave... Lire la suite

    Par  Zorglub
    CULTURE, LIVRES
  • Sans un mot – Harlen Coben

    Sans Harlen Coben

    Mon deuxième Coben en quelques mois. Le premier étant son grand succès : Ne le dis à personne, qui a aussi été porté à l’écran au cinéma Français. Ce dernier es... Lire la suite

    Par  Pierreh66
    CULTURE, LIVRES
  • Sans chemise, sans pantalon

    Sans chemise, sans pantalon

    Même si sans signifie aucun, zéro, il arrive parfois qu’il soit suivi d’un pluriel… Zoom sur les bons usages des accords après sans. Lire la suite

    Par  Ceciledouay
    CULTURE, MUSIQUE
  • Vous aimez Harlan Coben ? Ça vous dit de gagner son livre ?

    Vous aimez Harlan Coben vous gagner livre

    Les éditions Pocket et Belfond, toujours fourrées dans les bons coups, vous proposent de prendre part à un jeu-concours pour gagner le dernier livre Sans un... Lire la suite

    Par  Actualitté
    CULTURE
  • (sans titre)

    Noircir des pages pour éclaircir le mondeet avec un stylofaire des vagues avec les motsEngloutir la vie qui coule comme du mieldans une bouche avideet recompose... Lire la suite

    Par  Unevilleunpoeme
    CULTURE, POÉSIE, TALENTS

A propos de l’auteur


Gilles 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines