Magazine Culture

Distribution gratuite de Bibles pour s'épargner les VRP prosélytes

Publié le 18 mai 2009 par Actualitté

Les écoles publiques de la ville de Frisco, au Texas ont autorisés des volontaires de la Gideon Bible Society à offrir des ouvrages aux établissements pour mettre un peu d'ordre dans un comportement qui ne convenait pas du tout aux parents.
Distribution gratuite de Bibles pour s'épargner les VRP prosélytesEn effet, jusqu'à présent, ces mêmes bénévoles distribuaient des livres sur le trottoir face à l'école et les parents ont fini par se plaindre à la police et au conseil scolaire. Seule manière d'en finir avec ces VRP à la croix de bois : contrôler la distribution. Mais l'introduction d'ouvrages religieux dans l'établissement est-il réellement la meilleure des choses ?
Deux points ont été mis en avant : tout d'abord que les fameux bénévoles cessent de s'approcher des enfants, à l'extérieur de l'établissement, et de même, une fois à l'intérieur, ils ne sont tolérés qu'à compter du moment où ils ne prosélytent pas...
Les parents ne digèrent pas tous cette étrange décision : pour certains, c'est une intrusion de la religion dans le domaine étatique et l'on ne peut tolérer cela dans une école publique. À moins que ceux qui refusent leur présence ne soient simplement des gens qui cherchent à museler la liberté d'expression des religions et particulièrement le christianisme.
Pour ceux d'entre les parents qui sont d'ailleurs lecteurs du texte religieux, c'est incompréhensible que l'on tente de freiner cette action : « Ce n'est pas comme si on leur faisait prendre des Bibles dans les salles de classe », s'étonne un parent.
Question tout à fait pertinente de Melville : ils n'ont pas de bibliothèques dans ces établissements ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine