Magazine Culture

La critique et Le Sens de la vie pour 9,99$

Publié le 18 mai 2009 par Yguerda

18 mai 2009 par Yasmina

PRESSE. Etonnement. Cet objet filmé très particulier a peu attiré l'attention de la presse. Second étonnement : l'emballement de la critique n'est pas complet... mais plutôt positif, quand même, rassurez-vous...

Pour Thomas Sotinel du, ce film " a pour premier - mais pas unique - mérite de ne ressembler à aucun autre " :

Et surtout, il y a l'enchantement de l'animation. Le titre du film respire la dérision, son scénario est tout imprégné des sentiments, des sensations et des idées qu'engendrent les désenchantements de l'âge adulte. Et pourtant les maquettes des décors, les miniatures qui servent d'accessoires et les poupées qui remplacent les acteurs évoquent irrésistiblement l'enfance. La rencontre entre ces deux versants de la vie produit une espèce de choc thermique aux effets ravissants et troublants.

Avis plus modéré pour Christophe Narbonne, à Première :

La première séquence, face-à-face explosif entre un SDF et un passant, dénote d'emblée une justesse dans l'écriture et une direction artistique aboutie qui légitiment le travail de la réalisatrice Tatia Rosenthal. Belle lumière, finesse des décors urbains, expressivité des personnages... Critique du conformisme (social et amoureux), Le Sens de la vie pour 9,99 $ est un pur film d'auteur qui a juste le défaut de se prendre un peu trop au sérieux. La vie, après tout, n'est pas qu'une affaire de gravité.

Aurélien Ferenczi, pour Télérama, a aimé :

Un film en pâte à modeler, l'animation rendant possible toutes les exagérations, parfois effrayantes, de la réalité. Quelque chose comme Wallace et Gromit parachutés chez Kafka... Pour le financer, c'est la seule faiblesse de l'aventure, elle a tourné son film en anglais, privant les fans de VO du charme de l'hébreu et de la spécificité géographique qu'il induit. [...]
Il y a là un catalogue, bourré d'humour noir et de cruauté, de petits dérèglements qui vireraient sans cesse à l'extraordinaire. [...] [ Les] personnages cherchent un apaisement, impitoyablement refusé. Le Sens de la vie pour seulement 9,99 $ (c'était, dans le livre, 19,99 shekels), ça sent évidemment l'arnaque. Mais le miroir déformant de nos doutes et interrogations pour le prix d'une place de cinéma, réductions possibles, ça vaut le coup.

Et vous ? Qu'en avez-vous pensé ???

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yguerda 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine