Magazine Culture

Jet sex ou Masquerade

Publié le 18 mai 2009 par Didier Vincent
Je mets d'abord la musique ou bien l'animation ?
La musique du groupe belge Ghinzu - Jet Sex, allez, je la mets après; Après coup. Coup de cœur, et de blues.
L'un irrigue l'autre : les images se nourrissent de cette musique fragile qui s'en empare comme d'un clip.
La redondance ne tombe pas à plat, pour une fois. On pense à Eels ou Robert Wyatt.
Fragile, je vous dis.




Chacun porte tout à tour un assortiment composite de masques. C'est nous tout en ne l'étant pas. C'est pourquoi nous comprenons si facilement les acteurs.
Je pourrais écrire des milliers de phrases, inlassablement, sur la mascarade, sur le théâtre d'ombres que nous jouons, sur ces masques empilés qui cachent et montrent tour à tour notre absence ce vrai visage.
Nous : beautiful freaks. Nous : Rock Bottom. Nous : inguérissables chercheurs de notre or perdu, alchimistes de notre moi qui s'élabore dans la perte (d'identité).
J'en ai assez dit, voici la musique :



Here is the time for us to know
a secret sky for us to go,
you've never been before, oh no.
A jumbo jet, just you and me,
no parachute, it's pilot free.
I guess it's time to go, oh no.
Don't be shy, say goodbye,
let's find out if heaven is a lie.
Never let me go.
I'll never let you fall.

Above the clouds, above them all,
we draw the lines with smoke and coke.
But then you want some more.
Sex turbulences, seats D and B,
we drop our love bomb full of c.
Then we watch them fall, never.
The more we fly, the more we climb,
the more we know that heaven is a lie.
Never let me go.
I'll never let you fall.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte